Cherry Perkins.

[Page 1 sur 1]


_________________
avatar

PERKINS Caoimhe Charity

Cherry

16 ans

Féminin

Citoyen

À marier


► COMPÉTENCES
• Rituels
0

• Métamorphose
0

• Armes blanches
0

• Armes à distance
0

• Corps à corps
0

• Don 1
Don 1

0

• Don 2
Don 2

0

• Don 3
Don 3

0

• Don 4
Don 4

0

• Don 5
Don 5

0

• Charisme
0

• Éloquence
0

• Négociation
0

• Office
0

• Perception
1

• Discrétion
2

• Résistance mentale
1

• Résistance physique
0

• Résistance spirituelle
0

• Chance
1


► PERSONNAGE
• Êtes-vous natif-ve de Warwick Bay ?
Non, elle y est arrivée il y a quatre ans de cela lorsque son père a déménagé pour des affaires.


• Avez-vous bonne réputation ?
Tout dépend de quel point de vue ; elle est détestée, moquée, et à la fois respectée, protégée. Le statut de son père lui confère un voile de protection dont elle use souvent, ce qui, malheureusement, ne l'empêche pas d'appuyer son caractère. Les inquisiteurs et autres hommes d'église la méprisent tandis que le bouquiniste du coin la trouve bien trop sûre d'elle, qu'elle devrait se la fermer un peu, que ce n'est pas comme ça qu'une femme devrait se comporter. Parfois l'on la traite de sorcière, mais par simple méprise ou jalousie. Ce sont des insultes sans grande importance. En revanche, elle est plutôt appréciée des marginaux, de ceux qui ne se fondent pas à la perfection dans la masse de la colonie. Elle reste pourtant discrète dans sa mauvaise attitude, n'étant clairement pas le centre d'intérêt des ragots du coin.


• Votre médecin vous connaît bien ?
C'est elle qui le connaît bien. Curieuse comme tout, ce n'est pas rare de la voir fouiner du côté d'interventions du médecin pour voir comment les choses se passent. Mais tant qu'elle ne pourra pas s'infiltrer, c'est peine perdue. En ce qui concerne sa santé... Mis à part quelques nuits agitées dont elle ne parle pas, tout va bien. Elle préfère, de toute façon, passer voir l'apothicaire plutôt que le médecin.


• Vous voit-on souvent à l'église ?
Suffisamment pour être respectable. Son père y va, alors elle l'accompagne. Tous les dimanches, et parfois pour prier.


• Avez-vous besoin de travailler pour vivre ?
Non, elle est rentière. Son père subvient plus que bien à ses besoins.


• Quel est son avis sur la tribu indienne ?
Au détour d’un sentier, lors d’une promenade en forêt pour cueillir des plantes médicinales, elle a croisé la route d’un jeune Mohawk mal dissimulé. Elle a tenté de l’approcher comme un petit animal effrayé, et, fidèle à son étiquette, le jeune s’est enfuit en vitesse. C’était bien la première fois qu’elle rencontrait en face-à-face, et seule, un Indien. Cependant, lorsqu'il a fallut aller les rencontrer dans leur village pour les entendre parler du Wendigo, elle a été très effrayée de voir ce qu'il se tramait chez eux, comment ils se comportaient... Ce qui, au final, ne l'a rendue que plus curieuse. Méfiante, mais curieuse.


• Se sent-il concerné par la guerre entre les français et les anglais ?
Absolument pas. Elle a d'autres choses à faire. En revanche, c'est tout dans son intérêt de venir aux nouvelles, chercher le nombre de blessés, de morts et autres. Elle espère voir débarquer des miliciens blessés pour espérer leur apporter quelconque aide.


► MAGIE
• Quel est son avis sur les arts occultes ?
Disons que depuis les événements avec le Wendigo, notamment l'attaque dans la forêt lorsqu'elle était en compagnie de son servant, son avis a plus que changer. Elle sait désormais que, dans son entourage proche, certains pratiquent la magie. Sans les accabler, elle est plus que curieuse, mais se méfie désormais beaucoup. Ce ne sont pas les arts occultes qui lui font peur, mais leurs utilisateurs.


• Pratique t-il les arts occultes ?
Elle a tenté, de nombreuses fois, et alors qu'elle avait enfin trouvé une mentor, cette dernière est subitement décédée d'une attaque du Wendigo. N'ayant rien pu apprendre de plus, la demoiselle reste à son niveau médiocre, sans pouvoir évoluer dans ses capacités.


• Quels sont ses dons ?
Semblerait-il. Elle y croit dur comme fer, à ses rêves prémonitoires. Mais jusque-là, ce ne sont que des rêves sur-interprétés d'événements majoritairement mineurs. Surtout de grosses coïncidences.


• Fait-il partie d'une lignée de sorciers ou d'un coven ?
Non, pas aux dernières nouvelles. Et rejoindre un coven ne l'intéresse pas du tout.


► STORYLINE
Chronologie:
1674 - Naît à Glasgow, en Écosse. Fille de famille bourgeoise et bien nantis ; elle ne tarde pas à se faire surnommer Cherry au lieu de Caoimhe.

1679 - 5 ans Commence à recevoir une éducation religieuse, comme dans toute bonne famille, mais apprend aussi les rudiments des arts (surtout la couture) et à bien se comporter, être une bonne femme.

1681 - (7 ans) Sa mère décède d'une maladie étrange "qui fait vomir du sang noir" suite à trop saignées. Apparemment, une épidémie de cette étrange maladie aurait eu lieu presque 40 ans auparavant.

1682 - (8 ans) Se désintéresse très profondément de toutes les valeurs morales que l'on lui inculque. Être une bonne femme ne lui semble pas un choix de vie judicieux ; elle se penche plutôt sur ces femmes guerrières et pionnières de la science, bien que trop jeune encore pour se rendre vraiment compte de l'impacte que son comportement a sur la réputation de sa famille. Cette même année, son père fait fortune dans le commerce maritime (épices importées des Indes Occidentales).

1684 - (10 ans) Depuis plusieurs années déjà, elle s'est liée d'amitié avec un jeune homme de trois ans son cadet qui lui apprend secrètement le piano et tous ce qui se rapporte de près ou de loin à la philosophie. Encore trop jeune pour vraiment tout saisir, elle ne se prive pas de relire des ouvrages qu'il lui prête en douce.

1686 - (12 ans) Emménagement de son père et quelques esclaves en Pennsylvanie. Les deux amis ne se revoient plus et ne s'écrivent même plus, leur relation étant désormais interdite par les "plus grands" pour raisons morales. Cherry n'en démord pas e continue l'exploration de ces femmes savantes.

1687 - (13 ans) Découverte de la magie, mais surtout de la pharmacologie ; elle se penche plus sur ce sujet-ci, étant encore trop peureuse pour vraiment s'y plonger.

1689 - (15 ans) Se jette enfin à l'eau, pensant être suffisamment renseignée sur les "arts occultes" pour se permettre de commencer.

1690 - (16 ans) - Médiocre en matière de magie mais dissimule plutôt bien ses activités, sauf peut-être la pharmacologie qu'elle assume de plus en plus. Vient malgré tout la question du mariage... Dont Cherry se fiche éperdument.

À vous, Mère adorée:

Glasgow, 22 Juin 1681

À vous, Mère adorée,


Je vous fais dicter cette lettre pour vous faire part de mon ressenti face à la situation, j'ai ouï dire que votre état ne s'arrangeait guère et j'en suis cruellement désolée. N'ayant malheureusement pas le droit de vous voir pour raison d'hygiène, disent-ils, je voudrai au moins que vous sachiez tout l'amour que je vous porte. Vous, mère, qui m'avez donné la vie, je vous remercie du fond du cœur et regrette sincère de ne pouvoir vous enlacer en ce moment même. Je me souviens des matins où Père s'en allait régler des affaires et où vous me preniez dans vos bras, au lit, alors que les servantes me cherchaient de partout. Je me souviens surtout de la fois où je me suis cachée pour leur échapper et vous avez fait mine de ne pas savoir où j'étais. Nombreux ont été les moments où nous avons pu profiter l'une et l'autre de l'ambiance calme et fraîche du matin pour nous promener dans les jardins de la maison.

J'espère sincèrement que vous vous remettrez vite de votre malaise et que nous pourrons à nouveau rire des servants maladroits et paniqués alors que vous me tenez chaudement dans vos bras.

Bon rétablissement, Mère.

Votre précieuse Cherry.

À Timothée D'Ambroise:

Glasgow, 14 Avril 1683

À Timothée D'Ambroise,


Mon ami, si vous saviez ! Comme votre éducation me fait envie ! Leurs jérémiades au sujet d'une femme parfaite me déplaît tant, d'un côté je suis plongée de force dans leur univers, de l'autre j’aperçois le votre reluisant d'intelligence et trempé un peu plus chaque jour dans une culture qu'on ne saura me prêter, puisque ce n'est pas convenable, le savez-vous ? Une femme ne devrait pas toucher à un piano ; balivernes ! Je suis encore jeune certes, et pourtant mon Ami, si vous saviez toutes ces femmes - dont je n'aie hélas pas retenu le nom - qui sont grandes aujourd'hui ! Un diplôme de philosophie, vous rendez-vous compte de ce que cela signifie ? Je suis persuadée de pouvoir le faire aussi, d'y parvenir à mon tour. Croyez-vous en moi ?

Hâte de vous revoir mardi prochain pour notre cours de piano secret. Vous savez à quel point j'apprécie ce genre de rencontre, comprenez mon excitation à la tâche.

Prenez soin de vous.

Cherry Perkins.

À vous, mon Ami:

Glasgow, 30 Juillet 1686

À vous, mon Ami,


Durant tous ce temps, nous nous sommes bien battus. J'ai confiance en vos capacités à tout surmonter, mon Ami. Hélas, cette fois, ce sera sans moi ; d'ici Lundi , nous serons parti, mon père et moi-même, pour ce Nouveau Monde, cette nouvelle terre: la Pennsylvanie. Sachez, mon Ami, que c'est le cœur lourd que je vous adresse ces mots. Nos rencontres en cachette vont me manquer. Vos cadeaux de lecture aussi. Vous avoir rencontré a fait de moi une personne décidée sur ce qu'elle ne veut absolument pas devenir, même si pour l'heure je ne suis pas sûre de ce que je veux devenir. J'ai confiance en ce que vous m'avez appris. J'ai compris qu'il me faudra courber l'échine devant l'Église pour n'avoir de problèmes avec personne, donc ne vous en faites pas pour moi. Je saurai m'adapter à ce nouvel environnement, à ces nouvelles coutumes et ce nouveau mode de vie où se procurer du savoir ne sera guère chose aisée. Je parlerai avec le monde comme vous m'avez apprit à le faire. Merci pour tout.

Prenez soin de vous.

votre Amie, Cherry Perkins.

Cette lettre ne parvint jamais.

À mon Journal:

Warwick Bay, 13 Février 1689


J'ai découvert des choses. D'étranges choses. Ici, tout le monde parle de sorcières, de mal occulte, de monstres, d'esprits. Cela fait déjà quelques mois que je me renseigne dessus, et il s'agirait de... Tout un tas de choses compliqué... J'ai assisté à plusieurs exécutions publiques de sorcières depuis mon arrivée, et même en étant un peu frileuse à l'idée de trop me pencher sur le sujet, quelque chose m'a fait me décider. Quelque chose de très particulier et très important : des visions. J'ai des prémonitions !

L'autre soir, en m'endormant comme d'habitude, j'ai vu en rêve un chat blanc soudainement virer au rouge. Et le matin même, un chat blanc - appartenant sans doute aux voisins - a été découvert sur le pallier, couvert de sang ! Sa belle fourrure blanche était méconnaissable. Je n'en reviens pas... Quelque chose me pousse vers cette histoire de magie. D'abord les herbes, que j'utilise pour soigner des plaies mineures sur moi-même ou les enfants du village, ou même esclaves et servants. Je ne comprends pas pourquoi est-ce aussi mal vu, est-ce à cause du fait que je sois une femme ? Ou parce que cette pratique est étroitement reliée à de la sorcellerie... ?

Quoi qu'il en soit, j'en sais suffisamment pour me lancer dans la magie. Je commencerai sans doute sous peu, quand personne ne sera à la maison. Il me faudra être prudente...




[...]




Warwick Bay, 22 Décembre 1690
Rien ne marche ! Rien ! Je n'y parviens pas ! Et j'ai eu d'autres prémonitions, je sais qu'il faut que je m'accroche, que je continue. Je porte une rune, mais elle aussi est inefficace. Mes bougies ne sont pas d'une grande aide, je n'ai aucun livre, aucun mentor, rien ! Et suis totalement bloquée, seule, dans une impasse. J'y arriverai cependant.

Dernière prémonition :
J'étais dans une clairière, un matin après la rosée. Tout était humide autour de moi et il faisait très froid. En voulant me mettre à marcher, mes pieds se sont enfoncés dans le sol et un oiseau bleu est passé au-dessus de moi et m'a guidé jusqu'à la maison. Quand je me suis réveillée, ce même oiseau bleu était à ma fenêtre. Je suis sûre que tout ceci a un lien, que j'ai des prédispositions naturelles et serais amenée à faire de grandes choses. Toutes ces femmes qui ont pu faire paraître des ouvrages, ont pu étudier comme un homme... Pourquoi ne serai-je pas des leurs avec un don pareil ?...


► DERRIERE L'ÉCRAN
Ours

20 ans

Via Topsites !

Imothep

Kayak c'est un mot qui se lit dans les deux sens.


Code:
Christina Ricci ► Caoimhe C. Perkins

Ancienne Fiche:

Identité


  • Perkins Caoimhe Charity

  • Kee-va Cher-i-tee

  • 16 ans, 23 Mars 1674

  • Pas d’intérêt concret

  • Vit chez son père, à marier

  • Étudie encore

  • Citoyens

  • Feat Christina Ricci



Qualités


  • Entreprenante

  • Futée & Habile

  • Décidée & Franche

  • Courageuse & Ambitieuse

  • Minutieuse, parfois



Défauts


  • Impatiente & Imprudente

  • Râleuse à souhait

  • Égoïste & Capricieuse

  • Distante & Peu Méfiante

  • Attitude dédaigneuse



Histoire

Chronologie:
1674 - Naît à Glasgow, en Écosse. Fille de famille bourgeoise et bien nantis ; elle ne tarde pas à se faire surnommer Cherry au lieu de Caoimhe.

1679 - 5 ans Commence à recevoir une éducation religieuse, comme dans toute bonne famille, mais apprend aussi les rudiments des arts (surtout la couture) et à bien se comporter, être une bonne femme.

1681 - (7 ans) Sa mère décède d'une maladie étrange "qui fait vomir du sang noir" suite à trop saignées. Apparemment, une épidémie de cette étrange maladie aurait eu lieu presque 40 ans auparavant.

1682 - (8 ans) Se désintéresse très profondément de toutes les valeurs morales que l'on lui inculque. Être une bonne femme ne lui semble pas un choix de vie judicieux ; elle se penche plutôt sur ces femmes guerrières et pionnières de la science, bien que trop jeune encore pour se rendre vraiment compte de l'impacte que son comportement a sur la réputation de sa famille. Cette même année, son père fait fortune dans le commerce maritime (épices importées des Indes Occidentales).

1684 - (10 ans) Depuis plusieurs années déjà, elle s'est liée d'amitié avec un jeune homme de trois ans son cadet qui lui apprend secrètement le piano et tous ce qui se rapporte de près ou de loin à la philosophie. Encore trop jeune pour vraiment tout saisir, elle ne se prive pas de relire des ouvrages qu'il lui prête en douce.

1686 - (12 ans) Emménagement de son père et quelques esclaves en Pennsylvanie. Les deux amis ne se revoient plus et ne s'écrivent même plus, leur relation étant désormais interdite par les "plus grands" pour raisons morales. Cherry n'en démord pas e continue l'exploration de ces femmes savantes.

1687 - (13 ans) Découverte de la magie, mais surtout de la pharmacologie ; elle se penche plus sur ce sujet-ci, étant encore trop peureuse pour vraiment s'y plonger.

1689 - (15 ans) Se jette enfin à l'eau, pensant être suffisamment renseignée sur les "arts occultes" pour se permettre de commencer.

1690 - (16 ans) - Médiocre en matière de magie mais dissimule plutôt bien ses activités, sauf peut-être la pharmacologie qu'elle assume de plus en plus. Vient malgré tout la question du mariage... Dont Cherry se fiche éperdument.

À vous, Mère adorée:

Glasgow, 22 Juin 1681

À vous, Mère adorée,


Je vous fais dicter cette lettre pour vous faire part de mon ressenti face à la situation, j'ai ouï dire que votre état ne s'arrangeait guère et j'en suis cruellement désolée. N'ayant malheureusement pas le droit de vous voir pour raison d'hygiène, disent-ils, je voudrai au moins que vous sachiez tout l'amour que je vous porte. Vous, mère, qui m'avez donné la vie, je vous remercie du fond du cœur et regrette sincère de ne pouvoir vous enlacer en ce moment même. Je me souviens des matins où Père s'en allait régler des affaires et où vous me preniez dans vos bras, au lit, alors que les servantes me cherchaient de partout. Je me souviens surtout de la fois où je me suis cachée pour leur échapper et vous avez fait mine de ne pas savoir où j'étais. Nombreux ont été les moments où nous avons pu profiter l'une et l'autre de l'ambiance calme et fraîche du matin pour nous promener dans les jardins de la maison.

J'espère sincèrement que vous vous remettrez vite de votre malaise et que nous pourrons à nouveau rire des servants maladroits et paniqués alors que vous me tenez chaudement dans vos bras.

Bon rétablissement, Mère.

Votre précieuse Cherry.

À Timothée D'Ambroise:

Glasgow, 14 Avril 1683

À Timothée D'Ambroise,


Mon ami, si vous saviez ! Comme votre éducation me fait envie ! Leurs jérémiades au sujet d'une femme parfaite me déplaît tant, d'un côté je suis plongée de force dans leur univers, de l'autre j’aperçois le votre reluisant d'intelligence et trempé un peu plus chaque jour dans une culture qu'on ne saura me prêter, puisque ce n'est pas convenable, le savez-vous ? Une femme ne devrait pas toucher à un piano ; balivernes ! Je suis encore jeune certes, et pourtant mon Ami, si vous saviez toutes ces femmes - dont je n'aie hélas pas retenu le nom - qui sont grandes aujourd'hui ! Un diplôme de philosophie, vous rendez-vous compte de ce que cela signifie ? Je suis persuadée de pouvoir le faire aussi, d'y parvenir à mon tour. Croyez-vous en moi ?

Hâte de vous revoir mardi prochain pour notre cours de piano secret. Vous savez à quel point j'apprécie ce genre de rencontre, comprenez mon excitation à la tâche.

Prenez soin de vous.

Cherry Perkins.

À vous, mon Ami:

Glasgow, 30 Juillet 1686

À vous, mon Ami,


Durant tous ce temps, nous nous sommes bien battus. J'ai confiance en vos capacités à tout surmonter, mon Ami. Hélas, cette fois, ce sera sans moi ; d'ici Lundi , nous serons parti, mon père et moi-même, pour ce Nouveau Monde, cette nouvelle terre: la Pennsylvanie. Sachez, mon Ami, que c'est le cœur lourd que je vous adresse ces mots. Nos rencontres en cachette vont me manquer. Vos cadeaux de lecture aussi. Vous avoir rencontré a fait de moi une personne décidée sur ce qu'elle ne veut absolument pas devenir, même si pour l'heure je ne suis pas sûre de ce que je veux devenir. J'ai confiance en ce que vous m'avez appris. J'ai compris qu'il me faudra courber l'échine devant l'Église pour n'avoir de problèmes avec personne, donc ne vous en faites pas pour moi. Je saurai m'adapter à ce nouvel environnement, à ces nouvelles coutumes et ce nouveau mode de vie où se procurer du savoir ne sera guère chose aisée. Je parlerai avec le monde comme vous m'avez apprit à le faire. Merci pour tout.

Prenez soin de vous.

votre Amie, Cherry Perkins.

Cette lettre ne parvint jamais.

À mon Journal:

Warwick Bay, 13 Février 1689


J'ai découvert des choses. D'étranges choses. Ici, tout le monde parle de sorcières, de mal occulte, de monstres, d'esprits. Cela fait déjà quelques mois que je me renseigne dessus, et il s'agirait de... Tout un tas de choses compliqué... J'ai assisté à plusieurs exécutions publiques de sorcières depuis mon arrivée, et même en étant un peu frileuse à l'idée de trop me pencher sur le sujet, quelque chose m'a fait me décider. Quelque chose de très particulier et très important : des visions. J'ai des prémonitions !

L'autre soir, en m'endormant comme d'habitude, j'ai vu en rêve un chat blanc soudainement virer au rouge. Et le matin même, un chat blanc - appartenant sans doute aux voisins - a été découvert sur le pallier, couvert de sang ! Sa belle fourrure blanche était méconnaissable. Je n'en reviens pas... Quelque chose me pousse vers cette histoire de magie. D'abord les herbes, que j'utilise pour soigner des plaies mineures sur moi-même ou les enfants du village, ou même esclaves et servants. Je ne comprends pas pourquoi est-ce aussi mal vu, est-ce à cause du fait que je sois une femme ? Ou parce que cette pratique est étroitement reliée à de la sorcellerie... ?

Quoi qu'il en soit, j'en sais suffisamment pour me lancer dans la magie. Je commencerai sans doute sous peu, quand personne ne sera à la maison. Il me faudra être prudente...




[...]




Warwick Bay, 22 Décembre 1690
Rien ne marche ! Rien ! Je n'y parviens pas ! Et j'ai eu d'autres prémonitions, je sais qu'il faut que je m'accroche, que je continue. Je porte une rune, mais elle aussi est inefficace. Mes bougies ne sont pas d'une grande aide, je n'ai aucun livre, aucun mentor, rien ! Et suis totalement bloquée, seule, dans une impasse. J'y arriverai cependant.

Dernière prémonition :
J'étais dans une clairière, un matin après la rosée. Tout était humide autour de moi et il faisait très froid. En voulant me mettre à marcher, mes pieds se sont enfoncés dans le sol et un oiseau bleu est passé au-dessus de moi et m'a guidé jusqu'à la maison. Quand je me suis réveillée, ce même oiseau bleu était à ma fenêtre. Je suis sûre que tout ceci a un lien, que j'ai des prédispositions naturelles et serais amenée à faire de grandes choses. Toutes ces femmes qui ont pu faire paraître des ouvrages, ont pu étudier comme un homme... Pourquoi ne serai-je pas des leurs avec un don pareil ?...

Ton Personnage...


Pratique-t-il les arts occultes ? : Cela fait bientôt un an qu’elle s’essaie à la magie, en effet. Cherchant à faire le bien, elle voudrait apprendre à guérir, soigner, purifier par des incantations, rituels, etc. L’ésotérisme lui semble être une approche plus facile, mais entêtée et impatiente comme elle est, ça ne porte pas vraiment ses fruits. Elle est médiocre dans ce qu’elle fait et, autodidacte, passe sa vie le nez dans des bouquins à dévorer les pages une par une, passant à côté des ¾ des indications qu’elle devrait suivre. Elle n’est clairement pas minutieuse dans cette tâche-là et souhaite tellement apprendre vite et efficacement que ça ne l’aide clairement pas. Sans mentor, de surcroît. Elle a une vision assez naïve de la magie et voudrait en faire profiter le monde à visage découvert quand elle sera capable de faire ce qu’elle souhaite avec ses capacités.
Elle aimerait aussi apprendre les formes brutes des énergies, notamment l’élément de l’eau, sans pour autant y parvenir le moins du monde. Elle n’a pratiquement pas de prédispositions à la magie, malgré quelques flashs prémonitoires très vagues qu’elle sur-interprète sans doute trop.

Note : Elle pratique ouvertement et très souvent la pharmacologie, voulant servir de médecin, bien que ça ne soit pas vraiment bien vu.

Quel est son avis sur la tribu indienne: Au détour d’un sentier, lors d’une promenade en forêt pour cueillir des plantes médicinales, elle a croisé la route d’un jeune Mohawk mal dissimulé. Elle a tenté de l’approcher comme un petit animal effrayé, et, fidèle à son étiquette, le jeune s’est enfuit en vitesse. C’était bien la première fois qu’elle rencontrait en face-à-face, et seule, un Indien. Persuadée qu’ils ne sont pas agressifs et que ce que disent livres et gens sont des balivernes, elle aimerait énormément les rencontrer et apprendre d’eux. Elle apprécie beaucoup les histoires d'esprits qui sont racontés dans les livres et les légendes. Hélas, elle n'a pas vraiment de moyen de communiquer avec eux... Et si son père apprenait qu'elle allait dans les bois, elle serait sans doutes consignée, alors n'imaginons même pas ce qui pourrait arriver si elle allait rendre visite à une tribu locale pour "apprendre de la vie et de la nature."

Se sent-il concerné par la guerre entre les français et les anglais ? Si elle est concernée, ce n’est que par intérêt. Elle n’a cure des querelles entre peuples, elle veut juste exercer un métier de rêve selon elle : soigner les blessés avec ses nouvelles capacités… Qu’elle n’a pas encore. La guerre lui permettrait d’atteindre ce post-ci, d’autant plus qu’elle est persuadée d’avoir des arguments massifs pour persuader les représentants de l’armée de l’engager en tant que médecin.

Fait-il partie d'une lignée de sorciers ou d'un coven ? Sans doutes a-t-elle des antécédents de sorciers dans sa famille, puisqu’elle a des  « prémonitions ». Mais ça reste encore à prouver.

Derrière l'écran


Pseudo: Ours
Âge: 19 ans
Comment as-tu connu Witchcraft ? : Via Top Site ! Et oui, déjà :V
Désires-tu être parrainé ? : Nope, thanks
Un petit mot à dire ? : Kayak c’est un mot qui se lit dans les deux sens.


Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 4:14
avatar
Invité
Invité

J'avoue que ce prénom x)

Bienvenue sur le forum !

Je suis toujours troublée par Christina Ricci puisque c'est le portrait craché d'une amie à moi krkr
Une future médecin utilisant la magie, une femme en plus, ça va pas plaire à tout le monde mais moi ça me plaît. 8D Bon courage pour l'histoire !

le 05.01.17 8:57

_________________
avatar
Bienvenue Caoimhe ! (ouf, j'ai failli me tromper ahah)(d'ailleurs tu as inversé des lettres dans la présentation 8D )

Une jeune femme médecin, c'est intéressant ! J'espère qu'elle sait se cacher, eheh.
N'hésite pas si tu as des questions, et bon courage pour terminer ! cendre
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 9:11

_________________
avatar
Le marteau des sorcières
Bienvenue Caoimhe! *oui, j'ai fais un c/c ahahaha*
En voilà un personnage intéressant! C'est tellement audacieux cette idée de femme qui aimerait être médecin et en plus, aussi peu douée en magie! J'espère au moins qu'elle couvre bien ses arrières parce que la pauvre minette est pas au bout de ses peines! Mais j'adore le personnage, je plussoie ton choix d'avatar cela dit en passant! En ce qui concerne tes prémonitions, nous en reparlerons avec toi une fois la validation de fiche pour voir l'étendu de ton don et que le staff gère tes visions (comme pour le prédef Chumani, tu seras soumis à la même lois par soucis de pratique et par nécessité^^). Bon courage pour la fin de ta fiche bichette, le staff est à ta disposition en cas de besoin ! ♥
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 10:54

_________________
avatar
LA MAIN DE DIEU
Woosh, un personnage hautement intéressant ! *moi j'avais la flemme*
Bienvenue ici ! Et bon courage pour la rédaction de ton histoire :)

Dire que je vais devoir brûler des adolescentes... *s'en frotte les mains d'avance*

Engage le jeu que je la gagne. -moi aussi j'sais faire des palindrômes- What a Face
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 12:27
    Bonjour tout le monde ! Et merci pour l'accueil bird J'aime déjà les smileys de ce forum Rassurez-vous tout l'monde, elle se fera appeler Cherry les 3/4 du temps, ça facilitera sans doutes la tâche pour les RP. Sinon, merci beaucoup, je suis ma foi ravi de voir que mon personnage plaît autant ! J'espérai être un peu original avec elle, visiblement c'est chose accomplie !

    Dimitri: Pour tout avouer à chaque fois je me jure de plus prendre de noms gaéliques, et à chaque fois j'me fait avoir bwaha (C'est hardcore comme Christina Ricci ressemble à plein de monde et que plein de mondre ressemble à Christina Ricci-)

    Whisper: mAIS QUELLE PLAIE CE NOM Dx Elle est pas très discrète sur la pharmacologie, mais pour le reste elle a du voir assez d'exécutions de sorcières pour savoir que c'est pas très bien vu 8D

    Malleus: T'inquiète je fais des c/c aussi :'c Les prémonitions sont juste de petits rêves qu'elle sur-interprète, mais oui, on en discutera ! J'aimerai beaucoup développer ce côté-là de sa vie.

    Alphaeus: Tous les personnage sont intéressants ! What a Face Et bon courage pour la brûler, c'est une dure à cuire bwaha

    Merci encore, je fini ma  fiche au plus vite ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 13:17

_________________
avatar
Le marteau des sorcières

félicitation tu es validé!

Première fiche terminée du forum, voilà qui n'a pas trainé!
Et quelle agréable lecture qui plus est! Je suis ravie de voir que malgré son jeune âge, l'histoire de ce personnage contiennent de bon détails! J'aime sa position au sein de la société et le fait que Cherry tente de prendre sa vie en main! Tu connais le diction qui dit "le savoir c'est le pouvoir", je crois que cette petite demoiselle pourrait aller très loin si elle fait preuve de prudence! Pour ma part je ne vois aucune sorte d'erreur contextuel, de ce fait c'est avec un grand plaisir que j'annonce cette toute première validation love1

Maintenant que tu es validé, nous t'encourageons à te rendre sur les liens suivant pour effectuer mes premiers pas sur le forum et commencer à rp! En cas de besoin, le staff reste à ta disposition! ♥️

demande de logement
Demande de rang
Demande de liens
Demande de RP
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 16:03
Contenu sponsorisé

[Page 1 sur 1]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum