Sonja - Les dieux de la vengeance exercent en silence

[Page 1 sur 1]


Sonja Lutumba

Sonja

33 ans

Féminin

Indépendant

Célibataire, Ancienne esclave affranchie


► COMPÉTENCES
• Rituels
0

• Métamorphose
0

• Armes blanches
1

• Armes à distance
0

• Corps à corps
0

• Don 1
Don 1

0

• Don 2
Don 2

0

• Don 3
Don 3

0

• Don 4
Don 4

0

• Don 5
Don 5

0

• Charisme
0

• Éloquence
0

• Négociation
1

• Office
3

• Perception
1

• Discrétion
1

• Résistance mentale
1

• Résistance physique
2

• Résistance spirituelle
0

• Chance
1


► PERSONNAGE
• Où vivez vous ?
Sonja ne vit pas en ville, juste à l’extérieur de celle-ci en compagnie d'Edward Attano, l'homme qui l'a affranchie. C'est une cabane assez simple avec une remise où elle peut faire des cultures. Ceci lui change de sa vie d'esclave qu'elle vivait dans une riche famille de la colonie ou elle était mal traitée depuis sa plus tendre enfance.  


• Et la famille ?
La jeune femme n'a plus de famille depuis bien longtemps. Certes, il y a bien ces frères et sœurs de couleurs noirs (sang lien de sang), mais beaucoup l'ont abandonné quand elle voulait se rebeller contre ses maitres. Elle était seule, la seule à se faire frapper et violenter de manière diverses et variés. Elle leur en a voulu, mais au final, ils n'ont fait que protéger leur vie et elle comprend. Tout le monde n'a pas sa force de caractère. Elle vit en compagnie du seul homme blanc ayant porté attention à elle, celui qui l'a sauvé et libéré de cette horrible famille. Depuis, elle reste à ses côtés, prenant soin de lui.


• Avez-vous bonne réputation ?
Ayant la mauvaise couleur de peau sur cette planète, Sonja n'a pas vraiment une bonne réputation, pire encore depuis qu'elle a trouvé la liberté. Le regard des blancs n'a pas changé, il est certes devenu plus haineux, car une negresse ne devrait pas se promener seule dehors, elle ne devrait pas être libre, c'est un peu "contre nature". Sonja se joue de ces gens, elle les regards droit dans les yeux, elle ne flanche pas, plus jamais ! Un jour, elle sera leur égale, ou peut-être même que son peuple sera maître et eux les esclaves.


• Et la santé, tout va bien ?
Êtes-vous du genre à prendre soin de vous ? Y a t-il des soucis de santé en particulier qui sont à mentionné et qui vous touche de façon plus ou moins important...
Malgré les années de maltraitance, Sonja à toujours eu une bonne constitution, à croire que c'est sa force de caractère qui fait ça. Son corps est criblé de cicatrice causé par des coups de fouets, des brulures... Mais se sont les vestiges du passé, en plus de ça, elle a une excellente connaissance des plantes et des remèdes, ce qui l'aide à lutter contre maladies et douleurs si jamais ceci apparait.  De toute manière, elle n'a pas le droit de mourir, pas avant d'avoir anéantie toutes les personnes qui lui ont fait du mal.


• Dieu et toute la troupe ?
Comment pourrait-elle croire à de telles âneries ? Sonja ne croit en rien. Il n'y a pas de puissance supérieur, il n'y a qu'eux, les humains ! C'est en elle-même et en sa vengeance qu'elle croit plus que tout.


• Avez-vous besoin de travailler pour vivre ?
Autrefois esclave, elle est aujourd'hui libre. Elle n'a pas de travail en particulier, elle apporte son aide à Edward et s'occupe de faire des cultures de plantes. Il arrive qu'elle revende ce qu'elle fait, mais c'est assez rare. Elle fait son possible pour qu'Edward et elle n'ait pas à dépenser beaucoup en cultivant également des fruits et des légumes pour pouvoir se nourrir. Le duo ne roule pas sur l'or, c'est le moins qu'elle puisse faire pour l'homme qui l'a sauvé.


• Quel est son avis sur les gitans ?
Pour l'heure, elle n'a pas d'avis sur ces derniers, elle ne les a jamais vraiment rencontré.


• Quel est son avis sur la tribu indienne ?
La jeune femme connait bien les indiens. Elle ne se lasse pas de leur rendre visite pour en apprendre plus sur elle. D'ailleurs, elle a apprit de nouvelles choses avec eux sur les plantes et la confection de certains remèdes.


• Se sent-il concerné par la guerre entre les français et les anglais ?
Sincèrement, si les blancs pouvaient tous s'entretuer, ceci l'arrangerait grandement. Elle ne se sent pas concerné.


► MAGIE
• Quel est son avis sur les arts occultes ?
Pour l'heure, elle n'a aucune connaissance de la magie. Elle a déjà entendu des histoires, mais ça reste des histoires. L'occulte ne l'intéresse pas, elle préfère ses plantes et les divers effets que ceci peut produire.


• Pratique t-il les arts occultes ?
Non, elle ne pratique pas les arts occultes.


• Quels sont ses dons ?
Sonja n'a pas non plus de dons. C'est une simple humaine tout ce qu'il y a de plus normal. A moins qu'on pousse considérer le fait de fabriquer des remèdes, des poisons et des drogues comme un art occulte ?


• Fait-il partie d'une lignée de sorciers ou d'un coven ?
Absolument pas !


► STORYLINE
La liberté... voilà un doux mot qui sonne aux oreilles de Sonja. Un mot si magnifique, mais qui lui est pourtant inconnu. C'est impossible pour l'enfant qu'elle était de pouvoir voler de ses propres ailes, de pouvoir rire et sourire à volonté pour exprimer son bonheur d'être libre, car elle ne l'est pas. La pauvre petite est une esclave, une moins que rien qu'on force à travailler du haut de ses cinq petites années. On l'oblige à travailler la terre, à arracher les mauvaises herbes, à planter, à déraciner, à porter des charges lourdes... Tout n'est que travail, encore et toujours. Les gens qui la possèdent elle et les autres, ne traitent pas les esclaves avec beaucoup d'égard. Tous sont moins bien traité que des animaux, même les chiens de cette famille on le droit à un traitement digne de roi. C'est injuste, une pure injuste qui en a révolté plus d'un. Mais quiconque se rebelle a le droit au fouet, sévèrement puni par cette affreuse lanière de cuir qui vient blesser la chair d'un dos déjà bien meurtrie. Sonja se souvient, ils étaient regroupés dans de petites baraques, dormant à même le sol ou sur des établis de bois superposés pour entasser plus de monde. Une toute petite cheminé alimentait les cabanes en chaleur les nuits les plus froides. Quant à la nourriture, leurs gamelles étaient presque vide, juste de quoi survivre. Son grand-frère lui donnait toujours la moitié de sa ration. Depuis la mort de leurs parents, il était seul à veiller sur elle. Mais ceci l'a tué. A moins manger que les autres, le temps, le travail et le froid ont eu raison de lui, emporté par une maladie quelconque, laissant la petite Sonja seule pour de bon.

L'esclave à grandit, travaillant non sans peine. Mais c'est qu'à l'adolescence, elle est rapidement devenue le mouton noir. La vilaine esclave qui faisait son possible pour révolter les autres ! Leur demandant de cesser de travailler, qu'ils étaient plus nombreux et qu'en unissant leurs forces, ils pourraient -certes non sans perdre plusieurs vies- gagner face aux blancs. Sauf que la peur... oui la peur était là. Elle pouvait la lire dans leurs regards fatigués. Aucun n'avait envie de souffrir plus ou de mourir. Seule, elle a toujours été seule. Sonja a voulu prouver aux autres, plusieurs fois, que la rébellion était possible. Mais elle n'a récolté que le fouet, des privations de nouriture et d'être enfermé dans un petit espace pendant plusieurs jours sans boire, ni manger, ni même voir la lueur du soleil. Vu son caractère, ses maîtres ont décidé de ne plus la laisser avec les autres, de faire d'elle une esclave servant de domestique. Au moins, ils pouvaient la contrôler au sein de la maison, la privant de voir les autres. C'était aussi un moyen, pour faire croire aux autres qu'elle avait d'une manière ou d'une autre trouvé le moyen d'avoir des avantages. Ce qui n'était pas naturellement pas le cas. Quoi qu'il en soit, les rares fois où elle voyait les autres esclaves, elle récoltait des regards remplis de haine et de fureur.

La vie au sein de la maison n'était pas plus facile, elle devait servir les blancs, répondre à la moindre de leur demande. Pour elle, c'était tout simplement horrible, elle n'avait pas envie de leur servir de chien obéissant. Très souvent, elle faisait le contraire de ce qui était demandé ou crachait dans leur nourriture sans qu'il le sache. Des punitions, elle en a encore subi, son dos constellé de cicatrice ne vous dira pas le contraire. Vers ses vingts ans, l'un des fidèles "contremaître" des propriétaires, chargé de surveiller les esclaves, a eu la "bonne idée" de violer Sonja. Comme si cette dernière ne pouvait pas tomber plus bas que terre et être encore plus humilié. Ce n'est pas pour autant qu'elle est devenue docile, de plus en plus sauvage, elle devenait de plus en plus violente, montrant sa haine de toutes les manières possibles.

Quelques années ont passé. Une journée de l'année de ses vingt-quatre ans, alors qu'elle était en ville pour aider madame, elle s'est encore montrée outrageante, refusant de porter les courses. Encore une fois, elle fut ruée de coup devant les passants, poussé dans la boue et insulté de nombreux noms d'oiseaux. Ce jour-là, un homme passait à ce moment-là, un blanc comme tous les autres. Mais plutôt que de regarder la scène avec un regard amusé, il est venu aider Sonja, récoltant au passage un tas de messe-basse pas très sympathique. Mais il s'en fichait. Pour lui, c'était inacceptable qu'on puisse faire du mal à quelqu'un. Sa voix assurée s'était alors adressé à Madame, lui demanda son prix pour acheter l'esclave. Mais Sonja n'était pas à vendre et d'après sa propriétaire, même si elle était à vendre, elle était bien trop chere pour un homme comme lui. L'inconnu ne s'est pas démonté, il a juré à la femme qu'il lui rachèterait Sonja, le double de son prix. L'offre était alléchante, mais ça se termina là.

Plus d'un an et demi plus tard, l'homme est venu directement chez les "esclavagiste" de Sonja. Ce dernier avait changé, il avait perdu son allure fringante de l'époque et sa démarche était boiteuse, il avait l'air de souffrir. Pourtant, il était là, une énorme bourse en main. Celle-ci fut déposé sur la table en échange des papiers de la demoiselle et il l'emmena en silence, loin de cette famille riche et violente. Une nouvelle vie allait à présent commencer, mais elle n'était pas encore sûre que cet homme soit fiable. Son sauveur se révéla être un homme bon, devenu récemment veuf et à moitié infirme. Lors d'un voyage, sa charrette c'est renversé, les chevaux affolés l'ont piétiné sa femme, son fils et lui. Hélas, sa tendre moitié et son enfant n'ont pas survécus. Lui s'en est sorti avec une jambe en miette, des os mal ressoudé l'empêchant presque de plier la jambe et un poumon esquinté le faisant souffrir lorsque qu'il respire. D'après les docteurs, il a eu de la chance de s'en sortir. Est-ce que la vie de Sonja est plus moche que la sienne ? Elle n'a jamais réussi à répondre à cette question.

Son nouveau maître, elle le sert avec respect, car il a toujours été bon et respectueux avec elle. Il lui a même promis de l'affranchir, c'est d'ailleurs pour ça qu'il l'a acheté la jeune femme. Mais pour ne pas faire de scandale, il préfère attendre un peu avant de le faire. Disons qu'il a déjà bien assez de problèmes comme ça. Bien qu'elle ne soit pas encore libre, elle vit comme si s'était le cas. Elle a eu la chance de rencontrer les indiens et de consolider ses connaissances sur les plantes avec eux. Ayant toujours été doué pour créer différentes concoctions, elle en fait souvent pour soulager les douleurs de son maître.

Deux ans après son achat, la voilà affranchie, mais ceci ne veut pas dire liberté aux yeux de tous. Quoi qu'il en soit, elle a décidé de rester. Elle veut aider son ancien maître qui est devenu son ami le plus proche. En plus de ça, elle veut préparer sa vengeance contre tous ces esclavagistes et en premier lieu ceux qui étaient autrefois ses maîtres. D'ailleurs, la demoiselle a déjà commit son premier meurtre. Autant vous dire qu'elle a fait ça à la perfection avec la ruse et toutes les connaissances qu'elle a acquises. Une nuit, elle est simplement retournée sur le domaine où elle vivait avant pour retrouver le contremaître. Au préalable, elle avait préparé une poudre, un mélange de champignon hallucinogène et d'autres plantes pas vraiment saine pour l'esprit. Elle lui souffla son mélange à la figure et prit la fuite le temps que ça fasse effet. L'homme ne se doutait de rien, il l'a suivi pendant cinq minutes, jusqu'à ce que les effets commencent. La demoiselle avait eu le temps d'enfiler une longue cape faite de différentes peaux d'animaux et en guise de masque, elle avait un crâne de bélier. Ce qu'elle représentait habillé ainsi devait être bien plus monstrueux dans la tête de son poursuivant à présent devenu sa proie. Elle le chassa, le poursuivi, alors que les cris de terreur de son violeur emplissait la forêt brumeuse. L'homme finit par chuter dans un ravin de plusieurs mètres, se brisant la nuque sur le coup. Sonja avait réussi ! Sa vengeance va doucement se mettre en place et un à un elle les exterminera tous, leur faisant payer au centuple les années de douleur et d'esclavage qu'elle et les siens ont subi.

Qualités :  Attentive / Loyal / Rusée / Protectrice / Courageuse
Défauts : Sauvage / Impitoyable / Rancunière / Rebelle / Froide


► DERRIERE L'ÉCRAN
Nono

27 ans

Pub Facebook

Nope

Nope


Code:
Kandyse McClure ► Sonja Lutumba
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 0:13

_________________
avatar
Bienvenue Sonja, copine affranchie !

J'aime beaucoup ton avatar, il est trop joli **
Et je suis contente que ma propagande sur Facebook ait fonctionné, gnihih

N'hésite pas si tu as des questions ! Tu peux aussi faire coucou sur la chatbox. On est gentils (si si)
Et bon courage pour terminer !
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 0:21

_________________
avatar
LA MAIN DE DIEU
Bienvenue ici redoutable affranchie 8D
Bon courage pour faire ta fiche !

Wiwi > gg pour la pub omg
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 2:04
avatar
Invité
Invité
Bienvenue Sonja !

Je rejoins ce que dit Whisper, cet avatar est sublime lovely
J'aime en plus l'idée de ce que tu vas en faire, j'ai hâte de voir la suite. Bon courage (:
le 05.01.17 8:48

_________________
avatar
Le marteau des sorcières
Sonja, ah Sonja... Que dire à part que tu es un ravissement pour les yeux ?
On aurait dû de garder comme esclave ahahaha!
En tout cas soit le bienvenue chez nous beauté affranchie! Un plaisir de voir que notre Whisper n'est pas le seul dans sa condition! J'ai vraiment hâte de voir le contenue de ta fiche très chère! Bon courage à toi, nous sommes là si tu as des questions love1
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 10:49
Merci à vous :D

J'ai cherché un petit moment pour trouver l'avatar parfait ! Et je suis tomber sur un shooting photo de Kandyse merveilleux ! Lui donnant des allures de sorcières, j'ai tout de suite sauté dessus xD
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 22:18

_________________
avatar
Le marteau des sorcières

félicitation tu es validé!

Hop hop hop, me voilà mademoiselle!
Eh bien dis donc, sacré personnage que voilà! Ta petite Sonja n'a pas eu de chance mais visiblement elle s'est bien rattrapé! Une belle avancée pour ce personnage qui j'espère, ira très loin! J'ai hâte de pouvoir lire son évolution et j'espère qu'elle croisera la route de notre vieux Whisper, chose qui promet de grandes aventures! Je te valide donc avec joie Sonja, je te souhaite un bon jeu sur Witchcraft, attention en te baladant en forêt, il parait que de sombres créatures y rôdent !  bwaha

Maintenant que tu es validé, nous t'encourageons à te rendre sur les liens suivant pour effectuer mes premiers pas sur le forum et commencer à rp! En cas de besoin, le staff reste à ta disposition! ♥️

demande de logement
Demande de rang
Demande de liens
Demande de RP
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 23:07

[Page 1 sur 1]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum