Aleera Belkhan

[Page 1 sur 1]


_________________
avatar
Souillure infernale

   
Aleera Belkhan

   
Al, Aly

   
25 ans

 
Féminin

   
Gitan

   
Célibataire


   ► COMPÉTENCES
   • Rituels
   
3

   • Métamorphose
   
0

   • Armes blanches
   
0

   • Armes à distance
   
0

   • Corps à corps
   
0

   • Don 1
   
Mauvais oeil

   
1

   • Don 2
   
Télékinésie

   
2

   • Don 3
   
Pyrokinésie

   
1

   • Don 4
   
Don 4

   
0

   • Don 5
   
Don 5

   
0

   • Charisme
   
0

   • Éloquence
   
0

   • Négociation
   
1

   • Office
   
0

   • Perception
   
0

   • Discrétion
   
0

   • Résistance mentale
   
0

   • Résistance physique
   
0

   • Résistance spirituelle
   
2

   • Chance
   
0


   ► PERSONNAGE
   • La vie dans le camp?
   
Être une Belkhan est synonyme de solitude. Cet être fuit des gens, être craint, vu comme un rebut... Et ce n'est pas totalement faux car Aleera n'a jamais fait l'effort de s'intégrer aux siens. Seule sa famille a une importance dans son coeur et pour ses frères, elle serait prête à faire n'importe quoi. Quant à la première branche de leur lignée, autant le dire que ceux-là en particulier jouissent d'une haine profonde de la part de leur cousine....


   • Avez-vous bonne réputation ?
   
L'abjecte souillure qu'est Aleera n'attire que la haine et le mépris. Et cela lui convient très bien, portant peu d'intérêt à l'opinion des autres, la jeune femme se fiche éperdument de l'image que l'on peut avoir d'elle, si ce n'est sans doute la crainte qu'elle inspire et qui lui apporte une forme de plaisir malsain.


   • Et la santé, tout va bien ?
   
Vive de corps et d'esprit, Aleera peut se vanter d'avoir une santé de fer. Si l'on oublie la lourde malédiction qui pèse sur sa lignée, la jeune femme se porte comme un charme. Pourtant il y a quelques années, son corps a subi une terrible épreuve... la perte d'un enfant à naître semble avoir eu raison d'elle tout autant que les sinistres pratiques ésotériques auxquelles elle se livre.


   • Dieu et toute la clique ?
   
Savoir et croire est deux choses différentes. Pour Aleera, c'est le juste milieu. Victime des Drake et de leur infernal projet, elle sait que le Diable est là, que l'enfer est là. En découle de façon logique, la pensée qu'un Dieu est là aussi ainsi que son paradis. Si les Gitans sont élevés pour la plupart dans la religion chrétienne, cela n'a été son cas qu'à moitié puisque ses seuls liens avec Dieu se résument aux tristes souvenirs de sa mère.


   • Votre rôle ?
   
Si d'ordinaire Alera est mal perçue par sa communauté, il y a bien un domaine dans lequel elle est néanmoins respectée. Tisserande au talent certain, elle vit des tissus qu'elle créer, qu'elle vend. C'est sa principale activité hors des arts magiques et celle dont elle tire sans doute le plus de plaisir. peu dépensier, son travail lui permet d'accéder à vie convenable bien que trois bouches à nourrir ont vite tendance à épuiser les réserves tout comme les excès divers, surtout lorsque l'on a Duncan comme frère..


   • Quel est son avis sur les indiens, les citoyens et les indépendants?
   
Sans doute plus proche des Gitan que ceux de la colonie, les Indiens la fascinent. Cependant lorsque l'on est une sombre Belkhan, il est difficile de se voir accorder une audience ou même simplement une simple conversation. Oui, elle aimerait en savoir plus sur les Mohawks, peut-être même apprendre d'eux. Aussi futile cela puisse-t-il paraître, elle est convaincue que les Indiens seraient en mesure de leur venir en aide. À défaut de pouvoir lever la malédiction, peut-être un moyen de limiter ses effets... Encore faut-il réussir à convaincre ses frères de cela et convaincre le peuple des esprits d'apporter son aide.  Citoyens et indépendants sont à prendre au cas par cas, ultime méfiance, rempart contre la cruauté des gens.


   • Se sent-il concerné par la guerre entre les français et les anglais ?
   
Si la guerre ne fait pas partie de ses priorités, Aleera en garde son déroulement en vue. Elle n'oublie pas que le but de ce combat est avant tout les territoires... Les Gitans eux, se sont approprié un bout de terre qu'il serait aisé de revendiquer. Anglais ou français, peu importe le camp, ils sont des ennemis potentiels. Elle sait que si le combat dégénère, les Gitans seront parmi les premières victimes... Après tout qu'est-ce qu'un modeste clan face à deux armées en pleine ascension ? ?


   ► MAGIE
   • Quel est son avis sur les arts occultes ?
   
L'occulte fait parti de sa vie, c'est même ce qui la réagit entièrement. Né dans la magie et crèvera par la main de la magie, Aleera ne peut se voiler la face. Malheureusement et au grand damne de son entourage, celle-ci a prit un goût particulier à en faire usage. Il ne semble n'y avoir aucune limite à son envie et son besoin d'apprentissage, peut importe que cela soit néfaste ou non.


   • Pratique t-il les arts occultes ?
   
Loin des arts divinatoires et de la bonne magie de la première branche des Belkhan, Aleera fait honneur à sa branche maudite. Sombres rituels usés à des fins néfastes elle est une triste représentante de ce qu'est la magie. Pourtant ce qui la différencie, comme pour le reste de sa branche, c'est son don... le mauvais œil. Vieille légende ou superstition, peu importe la vision que l'on en a, son regard à elle est redoutable. Hormis ce talent caché qu'il n'est pas aisé de maîtriser, Aleera cumule quelque maîtrise brute comme tout à chacun, le feu notamment, aussi sauvage et ardent que celui qui détruit son âme. Elle aime à entraîner son esprit, que ce soit par des sorties astrales, la télékinésie et l'art des illusions entre autres... Elle aime son pouvoir, la magie et n'hésite pas à en abuser, peu importe le prix à payer.


   • Quels sont ses dons ?
   
Il fut un temps ou Aleera était dotée de l'incroyable faculté de prémonition. Mais suite à ses nombreuses pratiques occultes plus sombres les unes que les autres, rongé par la jalousie et la culpabilité, son don exceptionnel c'est vu modifié avec le temps. Ce qui était un avantage est devenu un inconvénient et le prétexte au mépris le plus total: le mauvais oeil. Plus basique mais tout aussi efficace, la jeune femme traduit son pouvoir par l'usage de la télékinésie et la pyrokinésie, il va sans dire que la subtilité n'est pas réellement présente dans sa magie brute. En ce qui concerne ses rituels, il en va de magie plus basique mais essentiellement sombre voire même macabre dans certaines situations. Une vraie touche-à-tout, Aleera n'a de cesse de tester et repousser ses limites, quitte à en payer le prix, même le plus élevé. Elle le niera toujours mais la magie a créé chez elle une réelle addiction au point de gangrener son esprit et son coeur. Méfiance....


   • Fait-il partie d'une lignée de sorciers ou d'un coven ?
   
Belkhan, ce nom qui se suffit à lui-même, qui fait frisonner jusqu'aux plus téméraires. Si Aleera le porte avec fierté, elle n'en oublie pas sa triste condition à laquelle elle aimerait remédier. C'est une question de vie ou de mort... Si être la cadette de sa branche est un sort enviable parce qu'il lui reste plus de temps à vivre qu'à ses frères, l'idée même de les voir trépasser et de vivre avec leur mort lui est insupportable. C'est sans doute pour cela qu'elle est aussi acharné. Cependant, quitte à faire les choses, autant les faire bien... ce qui n'est visiblement pas la façon de penser de Duncan. Son lien avec la première branche de sa famille est tout aussi houleux que pour ses frères, peu importe ses possible bonnes intentions, la femme est vue comme une semaine d'épidémie, on redoute son oeil, celui qui sème le chaos et la malchance. Vous l'aurez compris, être une Belkhan n'a rien de réjouissant mais que peut-elle dire d'autre ? Le pouvoir qui en découle, lui, est tellement réjouissant.


   ► STORYLINE
   
Face au feu dans l'âtre, Alera se souvient. Elle se souvient du visage livide son père qui à l'aube de son trentième anniversaire était tombé raide mort comme une masse. Aucun signe avant-coureur, aucun symptôme quelconque. À le seconde prêt où sa naissance fut faite trente années plus tôt, il avait simple chuté. Il était tombé comme une poupée de chiffon. Mort. Personne n'avait rien pu faire et si ses frères s'étaient montré plus courageux, elle en revanche, n'avait pas supporté cette vision. Beaucoup trop jeune sans doute... Quoiqu'il soit, ce fut la dernière fois où la gitane versa des larmes, après la mort de son paternel tant adoré, elle ne fut plus la même. Il faut dire que c'est à ce moment précis où la sombre enfant Belkhan avait prit conscience de ce que serait sa destinée. Peu importe le soutient qu'on pouvait lui offrir, la vérité elle, ne pouvait que les frapper avec force. Tous les trois.

Aleera apprit très vite à s'endurcir, le faite de ne plus avoir d'âme devait sans doute l'y avoir aidé... Bien que les émotions soient présentes, elle réalisa particulièrement vite combien il lui était facile de faire du mal, pire encore, sans en éprouver le moindre remords. C'était comme si cela la rendait plus forte, elle comme ses frères. La naissance de son don ne fut pas pour autant une partie de plaisir. Sinistre superstition, le mauvais œil avait suffi pour éloigner le peu de bon contacte qui restait à leur famille. Même leur mère en avait peur... Cette faculté d'attirer la malchance avait fait de la jeune fille un être isolé, incompris sauf par le rester de sa fratrie. Et bien qu'elle n'était pas la pire, Aleera fit rapidement preuve d'un incroyable monstruosité envers quiconque avait le malheur de pointer du doigt leur lignée. Maudit qu'on hurlait, monstre qu'on gémissait dans des plaintes parfois agonisantes. Sur leur passage, le sang se rependait, la folie serpentait dans les cœurs, brouillait les esprits. Au point même que le seul homme qu'elle avait aimé, fini par suivre le reste de la communauté. Partir ? La laisser . Un concept auquel Aleera refusait de se soumettre. Plutôt mourir que de le perdre. Mourir ? Lui, pas elle. Dans un éclat de rage, de douleur, elle avait laissé parler sa magie et avait fait déferler sur lui, une vague de noirceur. C'est en plein cœur du campement, aux yeux de tous, que la femme avait exposé le corps sans vie et meurtri de son aimer. Un exemple, pour tous ceux qui viendrait à nouveau à la sous-estimer. Elle avait ignoré les pleurs, les cris et les suppliques face au corps de l'homme. Sa haine, si grande, avait gangrené son cœur pour le reste de ses courtes années de vie.

Ce fut finalement le suicide de sa mère qui la bouleversa pour la seconde fois de sa vie. Plus perplexe que triste, elle ne comprit ce geste. Ne les avaient-elles pas aimé ? Alors pourquoi se donner la mort ? L'acte égoïste avait révulsé Aleera qui ignorait tout du meurtre sordide commis par son aîné. La sombre Belkhan ne pardonna jamais à sa mère, allant même jusqu'à cracher sur son cadavre. Ceux qui les abandonnaient n'avaient pas le droit à la moindre once de compassion... Et pourtant, si elle savait... Que même au-delà de leur monstruosité, Mariskha les avait aimé jusqu'à la fin. Sans doute parce qu'ils étaient ses enfants, elle était plus facilement en mesure de leur pardonner et de les aimer sans condition. Un amour bafoué par le cruel esprit de Duncan... Ce fut les seuls points réellement forts de la vie d'Aleera et ce qui fit d'elle la femme qu'elle est à présent. Toujours sous la coupe de ses frères, son esprit s'éveille peu à peu à l'ampleur et à la cruauté de son destin. Chaque jour comptes, chaque semaine est un pas de plus vers la mort... Elle voit sa position de cadette comme un fléau car si la jeune femme a particulièrement mal vécu la mort de ses parents, subir celle de ses frères lui absolument insupportable. Trouver une solution à leur sombre malédiction est devenue son seul objectif, et si elle doit laisser une traînée de cadavre pour cela, c'est sans la moindre hésitation qu'elle le fera.


   ► DERRIERE L'ÉCRAN
   
MedusaNexus

   
28 ans

   
Je suis la co-fondatrice ♥

   
Pas besoin de parrainage!

   
=3

   
Voir le profil de l'utilisateur
le 04.01.17 16:46

_________________
avatar
félicitation tu es validé!


Quelle jolie maudite que voilà. Elle va même jusqu'à tuer son chéri, là, tu fais fort ! Qui sait combien de litres de sang elle aura sur les mains, si elle réussit à se défaire de la malédiction. Amuse-toi bien avec tes frangins :D

Maintenant que tu es validée, nous t'encourageons à te rendre sur les liens suivants pour effectuer tes premiers pas sur le forum et commencer à rp! En cas de besoin, le staff reste à ta disposition! ♥


Voir le profil de l'utilisateur
le 07.01.17 14:42

[Page 1 sur 1]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum