Alphaeus ↣ liebesleid.

[Page 1 sur 1]


_________________
avatar
LA MAIN DE DIEU

ALPHAEUS ZAKARIAS VAIL

Al', Alpha

41 ans

Masculin

Citoyen

Veuf


► COMPÉTENCES
• Rituels
0

• Métamorphose
0

• Armes blanches
1

• Armes à distance
3

• Corps à corps
1

• Don 1
Don 1

0

• Don 2
Don 2

0

• Don 3
Don 3

0

• Don 4
Don 4

0

• Don 5
Don 5

0

• Charisme
1

• Éloquence
0

• Négociation
1

• Office
0

• Perception
1

• Discrétion
0

• Résistance mentale
1

• Résistance physique
1

• Résistance spirituelle
1

• Chance
1


► PERSONNAGE
• Êtes-vous natif-ve de Warwick Bay ?
Alphaeus est né ici, et s'affirme comme l'un des plus fiers résidents de la colonie. Toute sa vie durant,
il n'a connu que Warwick Bay et ses alentours, aussi d'aucuns seraient prompt à juger que c'est pour cette raison que sa vision des choses est si étriquée.
L'envie de voyager lui a déjà effleuré l'esprit cependant, lorsque Felicity a disparu, mais il envisage cela comme une trahison, comme un abandon et ne peut donc s'y résoudre. Peut-être, lorsque sa quête vengeresse trouvera une fin, resongera t-il à visiter d'autres horizons...


• Avez-vous bonne réputation ?
Les plus anciens se souviendront sans doute de l'enfant rieur, du jeune homme bien fait et souriant ;
du barbier amical et qui exécute agréablement sa besogne, des conversations plaisantes et légères qu'ils auraient pu partager avec lui le temps d'une coupe. D'autres, qui l'auraient mieux connu, évoqueront les farces faites au père Simon,
les soirées dansantes à l'aube de l'adolescence, les fêtes du village partagées avec lui et sa femme. En ces temps là,
sa réputation était celle d'un homme juste, franc et travailleur. Un homme de confiance, qui ne rechigne jamais à rendre service.
Mais tous ceux qui croiseraient sa route aujourd'hui peineraient à croire les histoires d'antan. Alphaeus inspire désormais crainte et respect, à la fois de par son rôle d'inquisiteur et de par cette lueur folle de haine qui brille parfois dans ses yeux noirs. On se courbe sur son passage, on lui adresse des propos mielleux, car personne ne souhaiterait se mettre à dos ce chien enragé, ce serviteur fanatique de Dieu.


• Votre médecin vous connaît bien ?
Puisqu'il est fréquent qu'il écope de blessures en tout genres, puisqu'il affronte le danger avec une témérité qui tient de l'imprudence, il va sans dire qu'Alphaeus est de bonne constitution - sans quoi il aurait depuis longtemps passé l'arme à gauche. Son seul mal, ce sont ces insomnies, ce violent trouble du sommeil qui l'accable sans cesse, lui qui craint sans doute de revivre dans ses songes ce jour fatidique où il a tout perdu.


• Vous voit-on souvent à l'église ?
Il est l'exemple même du parfait puritain, aussi répond-il toujours à l'appel de Dieu. D'ailleurs, c'est pour lui une parfaite façon de jauger les autres citoyens, de noter les noms des insensés qui oseraient ne pas se présenter à l'Eglise, d'épier avec soupçon les visages, de se tenir au courant des derniers potins.


• Avez-vous besoin de travailler pour vivre ?
Lorsque sa maison à brûlée, Alphaeus à abandonné l'idée de se reconstruire un foyer. Il a délaissé toute forme de richesse pour offrir son âme au Seigneur. Ce qu'il gagne de par sa traque des sorcières, il l'offre à l'église, ne conservant que le strict minimum pour se sustenter. Il habite une pièce, une dépendance rattachée à la maison de Dieu, dans laquelle il conserve quelques effets personnels.


• Quel est son avis sur la tribu indienne ?
Qu’ils s’agenouillent en le nom du Seigneur et il daignera les considérer comme ses dignes égals. Conscient du fort attrait qu'exercent les esprits sur ces zouaves à plumes, il les surveille de près et leur réserve le mêmes sorts qu’à tous les déviants. Certes, il ne peut se permettre de mettre toute la tribu à feu et à sang, car il sait qu’il réduirait le village en cendres s’il déclarait la guerre aux indiens. Aussi, il prend son mal en patience, trouve d’autres os à ronger pour détourner son attention de ces êtres impies à la peau mate.


• Se sent-il concerné par la guerre entre les français et les anglais ?
A chacun sa guerre, et celle-ci n’est clairement pas la sienne. Déjà trop affairé à chasser les sorcières de la colonie, il ne saurait quitter cette divine occupation au profit de ce qu’il juge comme une ignoble boucherie. Ayant l’appui et la protection de l’Eglise, il saurait se soustraire à l’armée si jamais on l’y appelle, et de fait il ne se soucie guère de ce conflit secondaire à ses yeux.


► MAGIE
• Quel est son avis sur les arts occultes ?
La sorcellerie, c’est de la mauvaise herbe. Ceux qui la pratiquent sont les engeances du Démon, les perfides alliés du Malin, des brebis égarées que seule la mort peut remettre sur le droit chemin. Lui, il est le chien de berger, l'infatigable animal qui redresse la trajectoire de quiconque dévie. Il est la main purificatrice qui jamais ne tremble. Il est le traqueur opiniâtre qui jamais n’abandonne. Il est le juste bourreau des profanateurs. Il est le fils de Dieu.  


• Pratique t-il les arts occultes ?
En conséquence, non. Y toucher de près ou de loin le briserait de toute sa volonté ; volonté qui est d'éradiquer Warwick Bay de toute forme de magie.


• Quels sont ses dons ?
R.A.S


• Fait-il partie d'une lignée de sorciers ou d'un coven ?
R.A.S


► STORYLINE

↳ 1 Jean 4 v.8 a écrit: « Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.»
Ils avaient alors vingt ans. Ils s’étaient rencontrés une nuit d’été, à l’une de ces soirées dansantes où l’on papillonne et où le coeur bat à tout rompre. Séduit d’emblée, il avait étiré son visage en son sourire le plus charmeur et il l’avait invité. Face à son regard pleins de questions, elle avait ri puis exécutait une comique révérence. Felicity, avait-elle soufflé à brûle-pourpoint comme on souffle sur les braises d’un feu mourant, avant qu’ils n’entament une valse dont il se souviendrait toute sa vie. Là, tourbillonnant et martelant le rythme envolé du bout de leurs orteils, ils avaient échangé de longs regards enflammés, leurs iris brillant d’une complicité qui était née dans l’instant. Ivres de la badine allégresse qui les avait gagné, ils avaient joint leurs mains et s’étaient enlacés pour ne se quitter qu’à l’aube, à grand regret.

Ils s’étaient aimés d’un amour passionnel et mielleux, formant l’un de ces couples que l’on jalouse avec la plus puérile des animadversions. Ils se marièrent vite, car ils s’étaient promis de fonder une famille ensemble. Tandis qu’elle s’évertuait à gagner un maigre solde dans les friperies de Warwick, lui passait de longues journées en tant que barbier, et lorsqu’il eut réuni assez d’argent pour payer sa dot, ils se marièrent et construirent leur foyer un peu à l’écart de la ville. Ils bâtirent une chaumière modeste avec l’aide des fidèles de la paroisse, et entreprirent de réaliser les projets qu’ils avaient échafaudés ces dernières années. C’étaient des temps heureux. Bien avant que ne vienne le temps du mépris.


Dies Irae
↳ 1 Pierre 3 v.9 a écrit: « Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction. »
Le terrible crépitement de l’incendie parvint à ses tympans avant même qu’il ne puisse apercevoir la maison. La peur au ventre, il lâcha ce qu’il tenait entre ses mains et cavala de toutes ses forces jusqu’à la maisonnée. Mais il était trop tard ; la charpente flambait déjà et les flammes léchaient avidement ce qu’il restait de leur ménage. Nonobstant, peu lui importait ceci. Il s’époumona à crier le prénom de sa femme, inspirant par la même occasions des nuées toxiques que renvoyait le brasier. N’obtenant aucune réponse, il fonça tête baissée derrière un rideau du feu, disparaissait dans l’embrasure de qui avait été une porte.

Et le spectacle qui s’offrit à lui creva son coeur. Là, sous ses yeux ébahis, une femme gisant dans son sang dans un cercle de rituel. Il tomba à genoux, reconnaissant Felicity, et se laissa choir sur le corps inerte. Il la secoua de toute ses forces, comme si par ce geste aussi énergique que désuet il pouvait la ramener à la vie. Désabusé, sa voix rauque cria de rage et d’affliction. Il serra fort le corps de feu sa femme. Il serait volontiers resté là, à mourir avec celle qu’il avait chéri de tout son être, mais le Seigneur en décida autrement. L’un de ses amis le sortit de cet enfer sur Terre malgré lui, et la suite des évènements, il ne s’en souvient guère.
Le corps de sa femme fut abandonné aux flammes, tel une offrande au dieu païen du vil responsable. Ce fut un jour de tristesse, mais avant tout, ce fut le jour de la Colère.

Le temps du Mépris
↳ 1 Jean 3 v. 8 a écrit: « C’est pour ceci que le Fils de Dieu a été manifesté, afin qu’il détruisît les oeuvres du diable »
Désemparé durant des mois, en quête d’une vengeance qu’il s’imaginait volontiers purificatrice, la colère grondante se fit peu à peu ronronnement sourd en son coeur, bourdonnement moteur qui le poussait à vivre. Plus proche du Seigneur que jamais, en appelant à son aide jour et nuit, il fut illuminé par la divine réponse une nuit d’hiver. Quitte à traquer un coupable de sorcellerie, autant en traquer tous les représentants jusqu’au dernier et exterminer ces abominations qui empoisonnent la terre que foulait Jeshua autrefois. En le nom du père, du fils, et du Saint-Esprit, sa reconversion ferait de lui un homme nouveau. Un homme au service du Puissant. Un homme qui met sa vie au service du Divin.


► DERRIERE L'ÉCRAN
Chiimaira

22 ans

On m'y a traîné de force What a Face

On peut pas être marrainé plutôt ? ~

Sorcières, prenez garde à vos derrières... bwaha

Voir le profil de l'utilisateur
le 04.01.17 13:15

_________________
avatar
Officiellement bienvenue, inquisiteur moustachu ! (faisons un concours de moustaches !)

Bon courage pour terminer ta fiche, hâte de voir ce que tu nous réserves êê
Voir le profil de l'utilisateur
le 04.01.17 13:50

_________________
avatar
LA MAIN DE DIEU
Owii, un concours de moustaches ~
Pour l'instant tu gagnes, t'as la plus grande 8D

Me reste plus que l'histoire, haut les coeurs o/
Voir le profil de l'utilisateur
le 04.01.17 18:56

_________________
avatar
Le marteau des sorcières
*passe la tête, hésite puis entre*
Bon, je ais pas faire l'autruche dix ans non plus... Je viens quand même te souhaiter la bienvenue même si techniquement pour toi, c'est pas nécessaire 8D
Un crameur de sorcière, honnêtement je pouvais pas espérer mieux là pour contrebalancer un peu ! Bon le monsieur à l'air un poil givré, le genre qu'il faut pas trop titiller mais c'est ça qui est bon! Bon départ de fiche en tout cas, jolie plume, j'en suis plus que ravie! bon courage à toi pour la suite love2
Voir le profil de l'utilisateur
le 05.01.17 10:47

_________________
avatar

félicitation tu es validé!

Pauvre chouquette, il a perdu sa femme :c Promis juré, c'est pas moi qui l'ai cuisinée 8D J'ai hâte de voir l'étendue de sa vengeance, qui promet d'être ignoble. Que la Lumière du Seigneur te guide, bel inquisiteur moustachu !

Maintenant que tu es validé, nous t'encourageons à te rendre sur les liens suivants pour effectuer tes premiers pas sur le forum et commencer à rp! En cas de besoin, le staff reste à ta disposition! ♥️

demande de logement
Demande de rang
Demande de liens
Demande de RP
Voir le profil de l'utilisateur
le 06.01.17 16:52

[Page 1 sur 1]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum