[EVENT] De chair et de cendres – A la recherche de l'enfant

[Page 1 sur 1]


_________________
avatar
Le marteau des sorcières
De chair et de cendres

Le cahot des chevaux en partance pour retrouver le Wendigo s’éloigne du bastion alors que les quelques volontaires pour retrouver l’enfant enlevé se regroupent autour d’un grand braillard barbu. Un fusil dans le dos, une pipe accrochée à ses lèvres, l’odeur passée de l’alcool et du tabac qui flotte autour de cet énergumène. « Alors c’est vous la bleusaille ? », raille l’homme d’une voix rocailleuse en esquissant un sourire éclairé par la lueur d’une dent en or. Il vous observe tour à tour, Dunca et Sonja avant de hausser les épaules. « Et bah on est tirés d’affaire ! J’m’appelle Grant. Grant O’Neill. Bon, c’est pas comme si on avait que ça à faire, alors tirons nous d’là. Paraît qu’on a un gosse à trouver. »

Et c’est ainsi que votre petit groupe s’éloigne peu à peu du bastion, jusqu’à ce que les lueurs de celui-ci s’évanouissent dans l’obscurité de la forêt. L’aube n’est plus loin et avec elle, la promesse du retour de la Bête et pourtant la lumière peine à traverser l’austérité étriquée des arbres. Ici, loin de la moindre trace de civilisation, dans le silence de la marche, la seule chose qui vous permettrait de savoir si vous êtes toujours en vie ou si vous errez dans l’entre-deux, c’est la fumée dégagée par la pipe d’O’Neill et parfois, de temps à autres, le léger bruit d’un bouchon de flasque qu’on ouvre avant de s’envoyer une gorgée de whisky. Grant se dit grand trappeur, c’est un spécialiste des fourrures et de la traque aux animaux, oui monsieur !

Au bout d’un moment, et sans crier gare, le vieux trappeur se fige, les yeux braqués… quelque part. Du bout du pouce, il gratte le bord de sa pipe, s’agenouille pour observer le sol. A la lueur des torches, vous pouvez observer des traces éparses sur le sol provenant de diverses directions dans une mosaïque chaotique et pêle-mêle. Difficile de déterminer la nature des animaux passés là et surtout, d’où ils venaient avant de se croiser ici, cependant vous pouvez distinguer que deux pistes principales se dégagent, à votre droite et à votre gauche. Grant renifle de contrariété, il réfléchit en se grattant le front. « J’crois savoir où on s’trouve. Pas loin, m’semble qu’il y a des chutes d’eau. Un endroit propice pour dénicher des grottes, si vous voulez mon avis. » Puis il désigne la droite. « Là-bas… bah, c’est le trou du cul du monde de la forêt. Pas de cachètes pour de grosses bestioles si j'me rappelle bien. »

A présent, à vous de jouer. Grant est en faveur de poursuivre à gauche, vers les chutes. Vous pouvez suivre son avis ou chercher des arguments par vous-même qui pourraient affirmer ou infirmer l’intuition du trappeur. A cette fin, vous pouvez réaliser un jet de perception, qui vous permettra ou non de trouver des indices.
Voir le profil de l'utilisateur
le 10.09.17 23:18

_________________
avatar
Le groupe des volontaires est mené par un alcoolique dont le bouchon de la flasque rythme le temps qui passe. Parfaitement parfait ! Sur une échelle de un à dix, cette nuit ne pouvait pas être pire. Duncan aurait pu faire une scène de deux heures et demi à Aleera à Dimitri pour moins que ça.

Pourtant, au cours de ce petit matin bien spécifique, le gitan reste profondément silencieux. La main sur ses armes, il guette le moindre bruit alentour sans jamais s'éloigner de Sonja, en marchant dans les pas de l'homme devant lui. On l'a rarement vu plus méfiant. Il faut dire que la vision qu'il a eu de la bête à travers Aleera ne l'a pas rassuré. Se rappeler de l'état dans lequel il a laissé sa sœur lui fait froid dans le dos, et il prie silencieusement pour que le gamin ne soit pas dans le même état. Inconsciemment, sa main libre vient chercher un charme de protection attaché à son cou.

Soudain le groupe s'arrête. La main de Duncan se referme aussitôt sur ses armes, mais le trappeur s'est simplement arrêté face à deux chemins possibles. Alors que l'alcoolique émet son avis de pseudo-expert, le gitan jette lui-même un coup d’œil aux chemins, en tentant de se rappeler les techniques de chasse que Dimitri a vainement tenté de lui apprendre. "Allez petit, on va avoir besoin d'un signe." Duncan murmure pour lui-même, en éclairant les alentours avec sa torche. Il aurait préféré que le sort soit avec eux pour confirmer les propos du vieux à la pipe, au lieu de suivre monsieur whisky aveuglément jusqu'aux chutes d'eau.
Voir le profil de l'utilisateur
le 11.09.17 23:33
La décision de Sonja était prise, elle comptait suivre Duncan, le seul en qui elle peut avoir confiance ici. Si l'indien aurait été là, Wakiza, peut-être qu'elle aurait pu rester avec lui. Mais en son absence, elle avait décidé de suivre la personne qui ne lui plantera pas un poignard dans le dos, pas comme ce blanc qui était venu la réprimander juste parce qu'une négresse n'a rien à faire là. Ce n'est que son avis. La demoiselle est surement bien plus utile que ce type qui pense être meilleur juste à cause d'une couleur de peau plus claire que la sienne.

A présent, elle était loin de ce camp de fortune qui risque d'être attaqué par la créature. Au final, elle ne se soucie pas vraiment de leur destin, ils peuvent tous crever, elle s'en contrefiche, ce ne sont que des esclavagistes qui n'ont pas la moindre pitié pour les gens comme elle. Alors, la mort semble être une solution avantageuse pour l'avenir des siens. Au côté de Duncan, le duo allait être guidé par un vieux trappeur forçant beaucoup trop sur la bouteille. Les quelques paroles qu'il avait laissées échapper de sa bouche étaient accompagnée d'une effluve d'alcool qui fit presque grimacer la jeune femme.

Le trio improbable, il faut le dire se mit en route pour retrouver l'enfant disparu, si celui-ci peut vraiment être trouvé et sauvé. Comme son comparse, elle se stoppa tout en étant sur ses gardes quand le vieux trappeur se stoppa sans prévenir. Au sol, un tas d'empreintes étaient visibles, mais comment savoir quelle direction il faut prendre. Deux choix s'offrait à eux. L'un était plus évident que l'autre, les grottes pouvaient offrir un refuge intéressant. D'un côté, n'est-ce pas trop évident ? Si la bête est intelligente, est-ce que c'est cet endroit qu'elle aurait choisi ? L'autre solution leur ferait surement perdre beaucoup de temps avant de trouver la bonne piste. Alors, que choisir ? Dommage qu'il n'y ait pas une personne de plus dans le groupe, ils auraient pu se séparer pour avancer les recherches dans les deux directions. "Allons vers les chutes ! Nous aurons certainement très rapidement la réponse si l'enfant est là où pas. Ça nous fera perdre moins de temps que de commencer par le cœur de la forêt." Ainsi, elle décida de suivre l'idée de l'alcoolique, en espérant que ce soit le bon choix.
Voir le profil de l'utilisateur
le 12.09.17 14:07

_________________
avatar
Le marteau des sorcières
De chair et de cendres

Duncan, à l’évidence, tu aurais dû effectivement mieux écouter les conseils expérimentés de ton frère Dimitri concernant la chasse. Au sol, les traces éparses sont indéchiffrables, ne serait-ce que concernant les espèces animales qui se sont croisées là, mais aussi pour la direction empruntée par celles-ci. Toutefois, ce n’est pas au sol que tu remarques quelque chose de particulier, mais autour de toi, sur un arbre. Ta torche éclaire fugacement et faiblement l’écorce défigurée d’un vieux chêne à proximité du chemin de droite. A ce stade cependant, difficile de dire quel gros animal a pu faire cela, un grizzli ou… autre chose. Mais en t’approchant, peut-être remarqueras-tu que ces traces sont profondes et relativement récentes, à la sève qui suinte doucement du tronc. De plus, les lacérations sont présentes plus haut, comme si l’animal s’était hissé dans cet arbre.

A toi d’en conclure ce que tu souhaites, tu peux continuer à explorer cette zone et lancer un autre jet de perception pour espérer découvrir d’autres indices. Sache qu’en tout cas, il te faudra convaincre Sonja et le trappeur s’il te semble plus probable de retrouver l’enfant en empruntant le chemin de droite.

Grant le trappeur approuve la remarque de Sonja, lui aussi persuadé de trouver quelque chose de plus convainquant vers les chutes. « Aye. », grommelle-t-il avant d’ajouter en mâchonnant sa pipe et en désignant le cœur de la forêt : « Ça fait des mois qu’y a rien là-bas, c’est à croire que même Dieu a décampé d’là, alors y trouver un môme… »

Sonja, selon l’argumentation de Duncan, tu peux le croire ou non, ou alors décider de trouver tes propres indices en faisant un jet de perception.
Voir le profil de l'utilisateur
le 13.09.17 9:48

_________________
avatar
Sonja approuve la suggestion du trappeur, alors Duncan se redresse. Ils n'ont pas de temps à perdre avec ces traces d'animaux qui n'ont aucun sens. Pourtant, lorsque sa torche éclaire le tronc de l'arbre blessé, le gitan est figé par le doute. "Attendez une minute." Il appelle sans quitter l'arbre des yeux, et approche sa torche des lacérations pour venir les frôler de sa main libre. La sève coule encore des blessures profondes. "Le Wendigo est une créature profondément malfaisante. Les animaux doivent le sentir. On devrait peut-être se diriger précisément là ou rien ni personne ne va plus..." Duncan suggère d'un air grave, parce que ce fait n'a rien de rassurant. Les animaux sont connus pour avoir cette sorte de sixième sens, celui qui les poussent à fuir un endroit devenu trop hostile avant même que l'espèce humaine ne capte l'ombre d'un danger.

Pour appuyer son propos, il fait signe aux deux autres de se rapprocher. "Venez voir ça, on dirait en plus que la sale bête s'en est pris à cet arbre en passant." Il pointe sa torche vers les diverses lacérations, pour les révéler au regard expert du trappeur et de l'herboriste. "La sève coule encore, les griffures sont profondes et nombreuses. Si les animaux étaient en train de fuir la zone, ça m'étonnerait qu'un grizzli ai pris le temps de s'acharner comme ça sur ce pauvre arbre." Duncan fait remarquer avant de froncer les sourcils, comme s'il prenait un air concentré. Les deux autres en tireront leurs propres conclusions, mais selon l'avis du sorcier, il y avait assez de pistes pour contredire la mémoire du vieil alcoolo : peut-être le cœur de la forêt abritait-il bel et bien des cachettes assez grandes pour ce genre de monstre. Néanmoins, il n'a jamais été un expert de la traque, et cet arbre lacéré semble être la seule piste à leur disposition. Aussi le Belkhan trouve t-il la sage patience d'entendre les éventuelles objections de ses camarades de galère avant de choisir son chemin.
Voir le profil de l'utilisateur
le 18.09.17 21:12
Ils devaient prendre une décision, une décision importante pour la suite. Une erreur et il risquait d'échouer dans leur mission. Les arguments du vieux trappeur étaient convainquant, Sonja irait naturellement de son côté pour explorer le côté des cascades. Mais maintenant que Duncan venait y mettre son grain de sel en montrant l'autre possibilité, tout devient flou. Ce qu'il disait n'était pas faux, l'arbre était bien trop abimé pour que ce soit normal. Elle qui va souvent en forêt, elle a vu de quoi sont capables les ours, mais généralement, ce n'est pas aussi profond, ça s'arrête à l'écorce, rien de plus. Et puis, il y a les empreintes des animaux... Bon sang, elle n'aime pas ce genre de dilemme.

Grâce à la lueur des flammes, elle observait l'arbre mis à nue, elle vint même poser ses doigts fins dessus comme si ceci pourrait lui donner une réponse. Mais elle n'a rien d'une sorcière ou d'un quelconque mage doué de prémonition ou d'un pouvoir pouvant être utilise. Ce n'est qu'une simple humaine ayant de forte connaissance dans le domaine des plantes, la rapprochant de ce qu'on pourrait appeler les druides, si c'est dernier n'ont pas de pouvoir bien sûr. "On doit être sûr ! On peut pas jouer ça sur une simple intuition !" Alors, elle regarde autour, observer les autres arbres et si c'était un piège ? Une astuce maligne du Wendigo pour les induire en erreur ? "Suivons le ce chemin-là, juste pour voir si on trouve ne serait-ce qu'un indice. S'il n'y a rien, nous rebrousserons rapidement chemin pour aller vers la cascade !" C'était plus qu'une simple suggestion, une sorte de compromis pour ne pas jeter l'idée de Duncan, qui pouvait se révéler être juste. S'ils ne trouvent rien dans les cinq ou dix minutes qui suivent, ils finiront pas comprendre que c'est une fausse piste.
Voir le profil de l'utilisateur
le 18.09.17 21:25
Contenu sponsorisé

[Page 1 sur 1]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum