Ohanzee

[Page 1 sur 1]


_________________
avatar
L'Ombre et la Proie

Identité


  • Figtree

  • Isaac / Ohanzee

  • 21 ans

  • Vierge

  • Orphelin de mère depuis ses six ans. Suis son père depuis lors. Nulle femme connue.

  • Aide de son père, le pasteur itinérant Alaric Figtree

  • Indien

  • Willy Cartier



Qualités


  • Bienveillant

  • Dévoué

  • Pieux

  • Patient

  • Pugnace

  • Intègre

  • Créatif

  • Altruiste



Défauts


  • Solitaire

  • Farouche

  • Lunaire

  • Crédule (Voir carrément Naïf)

  • Passionné (parfois Exalté)

  • Endoctriné

  • Timide (surtout avec les femmes)

  • Hanté (par ses origines)



Histoire

«  Ohanzee ! Ohanzee ! Entends-tu les esprits qui soufflent ?
Tes cheveux dansent, mais ça n’est pas le vent.
Ta poitrine s'abreuve, tout simplement.
Ecoute....
 Ohanzee ! Ohanzee ! Entends-tu chanter ton sang ?
La nuit est belle. La faune est douce.
Elle t'appelle.... »

Les masques s'agitent autour de l'enfant. Ils sont quatre à battre la mesure autours des feux soigneusement nourris. L'obscurité avale les corps peints de noir et de rouille. Ils ondulent savamment, breloques et plumes en échos de leurs caracoles. Le garçonnet, sagement agenouillé, s'amuse du grotesque de ces figures de bois ravagé. Elles impressionnent son jeune esprit et se feront cauchemars de jeune homme.

« Ohanzee ! Ohanzee !
Ecoute... »

Les doigts maculés de pigment blanc, s'étalent sur le museau du gamin, tracent vertus et desseins subtiles des astres sur son derme. Il renifle, il éternue. La tête lui tourne. L'odeur forte des feuilles-rêves lui irrite les narines. Il aimerait protester, pourtant ses mots s'assèchent à la source de son gosier.

« Ohanzee ! Ohanzee !
Enfant chéri d'écorce et d'herbes folles.
Ohanzee ! Ohanzee !
Je suis ta femme, ton épousée.
Tu es l'ocre de ma terre.
La mousse de mon bois.
Entends ma  Voix ... »

La tête du petit garçon dodeline. La lune est haute et les étoiles scintillent. Tout paraît plus grand, plus intriguant à l'heure des loups. Le monde vacille. Purée de pois.

« Ohanzee, Ohanzee...
Ohanzee, Ohanzee... »


Le timbre doux des femmes, repris en chuchotements intimes, s'immiscent sous sa peau jusqu’à se faire entendre aux tréfonds de ses os.

« Je suis ta mère,
ne m'oublie pas... »

***

Isaac ouvre les yeux. Le sol lui rappelle son dénivelé abrupt. Il crache ses poumons dans la poussière. L'aube guette au détour des touffes d'herbes grasses qui jalonne la vallée. Tout en se massant la nuque - rompue par une scelle de cheval en guise d'oreiller – il tâtonne pour trouver sa gourde. Le liquide tiède dévale sa langue sans apaiser sa soif. Le cauchemar l'infuse encore, vivace.

- Isaac...
Le jeune homme, se précipite, raclant genoux à terre vers la forme emmitouflée dans d'épaisses couvertures.

- Je suis là, père. Je suis là...
- Isaac, je l'ai vue !

Le vieillard agrippe le coude de son fil. Sa main tavelée et décharnée n'a plus rien des paluches épaisses dont le cuir lui souffletait les joues à la moindre désobéissance. De fait, Isaac avait appris à vite filer droit. Le pasteur Alaric Joshua Figtree ne souffrait aucun manquement à la discipline.

- Elle était là...
- Père, il n'y a que moi, répond le fils avec douceur. Délicatement, il le redresse pour mieux lui permettre de boire à son tour. Alaric écarte le goulot avec humeur.
- Rah.. Je te dis que je l'ai vue...Ta mère.

Isaac se raidit,encore habité par les reliquats mouvementés de sa nuit. Son aîné n'a évoqué la femme à qui il doit la vie - en tout et pour tout - qu'une seule fois, un soir d'ivresse et de langues déliées.

- Je vais mourir, assène l'homme de foi.
- Ne dites pas cela, s’affole le jeune homme. Nous sommes bientôt arrivés.
- Elle m'a dit qu'il était temps. Elle m'a dit que j'avais assez couru.

Le silence cueille cette assertion. Isaac rajuste les lainages sur son père, afin de se donner contenance. L'heure est blanche et le soleil peine à se sortir des draps. Le fils du pasteur a redouté cette instant pendant des mois.

- Nous n'iront pas à Harrisburg. Nous allons retrouver le lit de la rivière et remonter son courant jusqu'à Warwick Bay.
- P... Pourquoi ?
- Tu m'enterreras là bas, fils.

Le sel pique les yeux de l'adolescent qui se refuse à pleurer devant celui qui lui a enseigné qu'un homme n'exprimait jamais son chagrin.

- Ta mère souhaite que tu lui reviennes. Alaric enrobe la joue à peine piquée de duvet tendre. Sa paume est usée par les heures de voyage et de prêche. J'ai tenté de t'arracher à ton destin, mon enfant, j'ai fait ce que j'ai pu. Mon sang n'a pu avoir raison du sien. Quelque chose se dissimule toujours dans ton ombre...

Interdit, Isaac scrute son paternel. Le geste d'affection le choque peut-être davantage que la révélation qui lui est faite. Il avait prié, jeûné, et flageller sa carcasse pour purger le péché de sa conception. Et voilà qu'on le confronte à l'échec pâtant de sa pénitence, avec une mansuétude qui résonne comme une trahison.

- Êtes-vous en train de me dire, que je ne connaîtrais point de salut ?
- Tu es le malin. Et j'ai été fou de croire que je pouvais te couper la queue. Telle mère, tel fils !

Alaric relâche le visage de sa progéniture avec un rire sec qui se transforme en quinte de toux sifflante. Issac baisse le regard vers ses genoux maculés de terre. Ses poings se serrent sur ses rotules. Il cuit sous l'hilarité du mort en sursis. Une crevasse fissure profondément son palpitant ruant chamade. Finalement son père s’essouffle et se calme.

-  J'ai écrit une lettre de recommandation, à l'attention du pasteur Deyvos, qui lui demande de parachever ta formation et de te prendre à son service, si tu le souhaites. Je te lègue ma bible, mon cheval et toutes mes possessions. Tu es le dernier Figtree de notre lignée à présent. Ma dépouille sera mise en bière aux pieds du campement Mohawk. Ce sera mon baroud d'honneur. Le regard vide porté vers l'aube, Alaric ajoute. Mon combat s'achève. Tu es seul face à toi même.  Isaac... ?

Isaac ravale la boule de sentiments disparates qui lui obstruent la gorge. Il presse le bras de son père. C’est la première fois, remarque-t-il, qu'il ploie le cou pour mieux le voir. L'enfant n'a jamais eu cesse de dresser le menton vers son géniteur et le Créateur tout puissant.

- ...Oui ?

Le jour se lève et les yeux d'Alaric Figtree se ferment.

- Je suis ton père,
ne m'oublie pas...


Ton personnage...


Pratique t-il les arts occultes ? : Dans ses veines coule un sang dont il ignore tout. Sa mère était indienne. Une sauvage tapie dans la sylve obscure, le corps rompu au sacrilège, la luxure peinte sur l'épiderme et copulant avec les bêtes. C’est ainsi que son père le lui a décrit son seul et unique péché. C'est ainsi qu'Isaac se la représente, les nuits de lune pleine, lorsque le sommeil vient à le déserter et qu'il sent les sucs impurs l'engorger. Sa mère peut bien l'avoir maudit jusque dans sa chair pour ce qu'il en sait ?
Rien. Absolument rien.
Seul le pèlerinage à Warwick Bay, lui permettra de lever le secret.

Quel est son avis sur la tribu indienne: Il les envie, il les rêve, il les craint. Il fantasme ces êtres fabuleux dont il noircit ses carnets de dessins. Ils sont cette partie de lui dont il ignore les racines qui s'engluent profond dans sa poitrine, à fleur de piété. Il crève d'en rencontrer seulement un, de laisser le tentateur lui arracher LA question de ses lèvres serviles. Il crève de succomber au désir de vérité. Est-ce la voix de Dieu qui lui susurre de résoudre cette énigme, ou bien celle, perfide, du malin ? Le pénitent marche, aveugle et fervent, dans les pas du seigneur, son humilité pour tout habit, et la parole de Dieu contre son coeur. Si son destin est de se mêler aux infidèles, il le fera l'âme en paix, confiant envers le ciel qui le guide.

Se sent-il concerné par la guerre entre les français et les anglais ? Les métisses, par nature, n'appartiennent pas aux clivages de ce monde. Ni blanc, ni indien, ni français, ni anglais -Isaac ou Ohanzee ? - le fils du pasteur Figtree ignore où est sa place et si cette terre veut bien de lui.

Fait-il partie d'une lignée de sorciers ou d'un coven ? Peut-être. Peut-être pas. Qui sait ? Le vent, sans doute, ou les buissons ardents.

Derrière l'écran


Pseudo: Kafkaïne
Âge: 34 ans
Comment as-tu connu Witchcraft ? : J'ai suivi deux jolies sorcières...
Désires-tu être parrainé ? : En quoi cela consiste-t-il ?
Un petit mot à dire ? : Je rempli cette fiche au plus vite !

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Le marteau des sorcières
Te voilà enfin, Ô grand chouchou que tu es ♥
Outre l'immense plaisir que de t'avoir parmi nous, ce début de fiche est déjà un régale pour les yeux! Cette plume me rendra folle un jour... Je te souhaite bon courage pour la suite, sache que nous te suivons avec attention, toi et ton personnage qui promet déjà de bien jolis rp :3
Mille et un bécots vieux barbu, pour te donner du courage!
wdg2
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Bienvenue sur le forum !!! hug4
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
LA MAIN DE DIEU
Bienvenue ici ! :3
Superbe plume que voilà ! Bonne chance pour la fin de ta fiche et bon jeu parmi nous, enfant du péché bible :D
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur le forum :D
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Oh, quelle merveilleuse surprise !

Je te souhaite la bienvenue, bel Indien (ici le barbu c'est moi, pour changer xD). J'ai hâte de découvrir la suite de ta fiche ! Mais je ne doute pas de sa qualité <3

Bon courage pour terminer, et n'hésite pas si tu as des questions c:
Voir le profil de l'utilisateur
Owi, un nouvel indien omg en plus avec ce super vava quoi !

J'aime beaucoup ta plume, on sent que tu t'impliques dans le personnage, c'est sympa ♥
En tout cas, bienvenue à toi & bonne chance pour la suite de ta fiche lovely
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
L'Ombre et la Proie
Merci pour votre accueil chaleureux ! Sa créatrice m'a, il faut bien le dire, très bien vendu ce forum et sa communauté. wdg2 C’est effectivement moi, Whisper, avec un peu moins de barbe que d'ordinaire. (vive les barbus ! 8) )

Madame et Monsieur Chester, Mademoiselle Lutumba, nous ne manquerons pas de nous croiser.
Monsieur l'Inquisiteur, je compte bien débattre théologie en votre compagnie.

Je m’attelle à mon histoire de ce pas ! :)
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
SACREBLEU MON AMI
QU'AVEZ-VOUS FAIT DE VOTRE MOUSTACHE

bwaha

Rebienvenue ! ♥ Là aussi va nous falloir un lien, huehue What a Face
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
La vengeance indigène
Ho un métisse! :) Wakiza n'en connait que peu et celui qu'il croise le plus souvent est loin d'être un "ami" ... pour ne pas dire un rival! qu'en sera-t-il d'Ohanzee? .. je suis curieux de voir ce que sera leur relation. 8D

au plaisir de te compter parmi nous smile
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
L'Ombre et la Proie
Je l'ai troqué contre du duvet de jeunot, Félix ! (Elle ne manquera pas de s'étoffer, j'en suis sur =3 )
J'ignore encore ce que le jeune Isaac me réserve moi-même. Je le découvrirais sans doute au détour d'un Rp avec toi, Wakiza ! smile

Merci pour vos messages de bienvenue, ça donne tout à fait envie de se plonger directement dans le bain ! love4
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Le marteau des sorcières

félicitation tu es validé!

Je l'attendais cette fiche mais d'une force... Pire que mes cadeaux au matin de noël! Comme à ton habitude, rapidité, efficacité. Tu m’éblouis une fois de plus avec un personnage charmant et plein de profondeur, cette pureté est touchante et il me tarde de voir ce jeune métisse évoluer dans la dureté qui règne à Warwick Bay! Merci pour cette belle poésie que tu nous offres là, je n'ai aucun doute sur le fait que cela en ravira plus d'un! Je te valide donc avec la plus immense des joies et te souhaite un très bon jeu parmi nous Isaac love4

Maintenant que tu es validé, nous t'encourageons à te rendre sur les liens suivant pour effectuer mes premiers pas sur le forum et commencer à rp! En cas de besoin, le staff reste à ta disposition! ♥

Demande de rang
Demande de liens
Demande de RP

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
L'Ombre et la Proie
Merci ma douce amie, pour cette prompte validation ! (ça vaut bien une rasade de bécots barbus  love1 )
Je m'en vais de ce pas fureter sur les liens désignés. J'ai hâte d'évoluer parmi vous , habitants de Warwick Bay !
Voir le profil de l'utilisateur

[Page 1 sur 1]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum