hell is empty and all the devils are here (samuel)

[Page 1 sur 1]


Samuel Drake

Samaël

52 ans

Masculin

Citoyen

Veuf, père de deux enfants


► COMPÉTENCES
• Rituels
3

• Métamorphose
0

• Armes blanches
0

• Armes à distance
0

• Corps à corps
0

• Sirène
Sirène

3

• Télékinésie
Télékinésie

2

• Pyrokinésie
Pyrokinésie

2

• Don 4
Don 4

0

• Don 5
Don 5

0

• Charisme
0

• Éloquence
2

• Négociation
0

• Office
0

• Perception
0

• Discrétion
0

• Résistance mentale
1

• Résistance physique
0

• Résistance spirituelle
2

• Chance
0


► PERSONNAGE
• Êtes-vous natif-ve de Warwick Bay ?
Votre personnage est-il ici ou ailleurs, décrivez nous ses origines depuis combien de temps vivez vous WB, qu'est-ce qui vous a pousser à y venir si vous n'êtes pas originaire de la colonie, ect..


• Avez-vous bonne réputation ?
Que pense t-on de vous dans la colonie, quel est le comportement des citoyens à votre égard, pour quelle raison...


• Votre médecin vous connaît bien ?
Êtes-vous du genre à prendre soin de vous ? Y a t-il des soucis de santé en particulier qui sont à mentionné et qui vous touche de façon plus ou moins important...


• Vous voit-on souvent à l'église ?
Êtes-vous un parfait puritain ou bien votre religion est autre (s'il en possède une évidemment), de quelle façon vit-il sa spiritualité ou ses croyances...


• Avez-vous besoin de travailler pour vivre ?
Quelle est votre situation financière, votre rang sociale, comment êtes vous perçu par vos paires, ect...


• Quel est son avis sur la tribu indienne ?
Pourvu que ces sauvages attachés aux vertus de la nature ne viennent pas fourrer leur nez dans des affaires qui ne les concernent pas, a fortiori les siennes. Tenter de commercer avec eux, pourquoi pas, du moment qu’on ne lui offre pas une ridicule besace de plumes en guise de monnaie. Officiellement, il regrette le fait que ces chasseurs-cueilleurs d’un autre temps ne se prosternent pas face à la lumière dispensée par le seul vrai Dieu, sans toutefois leur adresser directement ce reproche. En réalité, il n’éprouve que dégoût pour leurs traditions magiques, pour leur sorcellerie si à l’opposé de la sienne. Et, au fond, puisqu’ils sont de l’engeance humaine, leur souche est tout aussi pourrie que celle des puritains. Esprit mauvais, démon, qu’importe les noms qu’on donne aux choses, il est vain de résister au diable lorsqu’il souille votre sang depuis la chute du Paradis.


• Se sent-il concerné par la guerre entre les français et les anglais ?
Franchement, qui viendrait sortir un homme dont l’existence commence à apercevoir le crépuscule pour une ineptie aussi divertissante que la guerre ? Samuel n’est plus fait pour les joies du champ de bataille, en revanche il est conscient qu’un jour l’on viendra réclamer à sa famille son offrande pour la guerre. Comme toujours, il fera ce qui est nécessaire et sans doutes son fils n’aura-t-il pas le choix. Mais, ceci mis à part, il n’y a rien de plus réjouissant que la perspective d’une guerre, avec ses rages, ses colères, ses désespoirs. Tous ces honnêtes gens bientôt poussés par le vice de leurs plus bas instincts, exacerbés par les flots de misère et d’horreur qui seront alors leur quotidien. Quel splendide charnier à offrir au maître des enfers.


► MAGIE
• Quel est son avis sur les arts occultes ?
Est-il familier avec, est-ce quelque chose qu'il condamne, pour quelles raisons ?


• Pratique t-il les arts occultes ?
Infecte, corrompue, malsaine. Des abysses pestiférés provient la magie honnie des Drake. Baigné depuis toujours dans la noirceur des eaux infernales, caressé par le souffle fétide du démon, vêtu des soies impies du mal. Et pourtant, aux yeux de Samuel, il n’y a pas plus doucereux que ce pouvoir néfaste hérité de l’Enfer, cette folie qui pénètre les âmes et exacerbe leurs pires travers, leurs plus vils désirs et qui les pousse à embrasser le Diable pour l’éternité. Il n’y a pas plus délectable que les sombres et ancestraux rituels invoquant les malheurs à s’abattre telles des flèches putrides, le sang des impurs qui s’écoule dans la terre et qui se mêle à la sève fangeuse de l’humanité avant de franchir les Portes de Lucifer. Le Porteur de Lumière leur a donné les flammes de son brasier ardent pour les disséminer sur Terre et pour l’abreuver des âmes rongées par le péché.


• Quels sont ses dons ?
Quel sont donc ses talents en magie brute, a t-il est don spécifique, quelque chose qui le différencie de ses paires ? A quel degrés de maîtrise se trouve ce(s) don(s), ect...


• Fait-il partie d'une lignée de sorciers ou d'un coven ?
Samuel est de ceux qu’il vaut mieux éviter de croiser si l’on souhaite une fin heureuse. Enfant de l’abominable lignée des Drake, la malaimée des autres sorciers, les porte-paroles de l’Ange déchu qui inspirent la méfiance et l’effroi. Fils, époux et père de matriarche, Samuel est ce que l’on peut appeler un vecteur de transmission, incombant là son lot de fierté et de responsabilités : la vengeance appelant la vengeance, le vieux dragon ne trouvera pas le repos tant que l’infâme pourriture des Belkhan n’aura pas payé dans le sang et le tourment éternel son ignoble et calomnieux homicide, et ce malgré la malédiction qu’ils ont déjà hérité des Drake. Là réside toute la férocité de sa race et si ses pairs sorciers des covens et autres vieilles familles – bien que ne méritant pas d’être ses égaux – en sont bien conscients, les sourires chaleureux de l’homme d’affaires, si généreux, si altruiste, si pieux, offrent une parfaite illusion au commun des mortels.


► STORYLINE
Le corps est comme tout droit sorti de l’enfer. Le visage est ravagé, méconnaissable, rongé par les pustules qui ont l’air plus durs que la roche mais qui suintent une substance écœurante. La vision est répugnante, presque insupportable, les grimaces tendent à se dessiner face au dégoût qu’inspire cette chose. Mais le pire, c’est probablement l’odeur nauséabonde et suffocante qui s’échappe de l’un de ces premiers hérauts de la variole. Du haut de ses vingt ans, Samuel voulait voir. Il voulait voir la mort à l’œuvre, révéler l’illusion de leurs misérables existences. Alors, en plus de ça, il a pu sentir, avant d’être repoussé vers des occupations plus saines. Le parfum atroce qui se dégageait, la fragrance du mal qu’on chuchotait, le fumet exquis de Satan. Le jeune Drake erre alors dans la ville tétanisée, retrouve devant chez elle, Victoria avec ses belles boucles blondes, qui semblait l’avoir attendu, le minois curieux, avide de savoir ce que personne n’oserait lui décrire. « Alors ? », qu’elle demande, le regard brillant. « Aussi élégant qu’un vieux crapaud, chère amie. » « Il l'était déjà de son vivant. » Elle étouffe vite un rire amusé, reprend son sérieux aussitôt. Victoria était bien l’une des rares personnes à partager aussi facilement le point de vue du Drake. Que ce soit chez les sorciers ou les péquenauds puritains et bouseux qui peuplaient cet endroit. Au fond, elle comme lui n’étaient que mépris pour ceux qui se cachaient les yeux de la vérité. Le pouvoir ne vient pas du ciel, loin s’en faut. « Ce n’est que le début, n’est-ce pas ? », qu’elle ajoute avec la conviction d’en connaître la réponse. Et aussitôt d’assener la sentence dans un souffle : « Bien fait pour eux. » L’intransigeance incarnée, proprement dénuée d’empathie pour tout ce qui ne concerne pas son clan, son sang. Sa préparation à son futur rôle de matriarche, bien qu’ils ne soient pas encore mariés et que la mère Drake se porte encore comme un charme, avait exacerbé ce trait d’un caractère bien trempé. Samuel hoche la tête : oui, qu’ils pleurent à présent, qu’ils pleurent leur Dieu soi-disant bon et miséricordieux, car il venait de les abandonner aux griffes du Très Bas, celui qui connaissait l’humanité mieux que son créateur et qui, en guise de punition pour leur trop bien-pensance, venait disperser à présent les graines d’un cataclysme dont personne, pas même lui, n’en voyait encore la portée.


Le jour est pluvieux, comme tout bon jour des morts. La croix en bois qui sert de pierre tombale semble les narguer de sa cruelle réalité, avec un nom et une date qui ressortent dans une pâle lueur mesquine. Malgré la tombe factice qui sommeille dans le cimetière de Warwick Bay, la perte, elle, est évidente : Gabriel Drake, cadet de Samuel, n’est plus, injustement emporté par la variole comme tant d’autres, ses cendres reposant quelque part dans l’abysse infernal. Car aucun Drake ne finirait jamais dans un lieu entouré de toutes ces croix, de toutes ces prières adressées à l’Honni, de toute cette eau sainte qui aspergeait la terre puis la mort putréfiée. Côtoyer tout cela de leur vivant était amplement suffisant. Samuel relève son regard métallique vers les autres tombes, visitées par toute l’armada de leurs familles aujourd’hui mais abandonnées le reste de l’année. Des moutons guidés par un berger invisible, par des dogmes insensés, alors qu’un vrai guide leur tendait les bras pour leur montrer les saveurs fruitées d’une existence bien plus croustillante. Quel dépit. Sur le chemin du retour, des relents âcres de brûlé les titille et ils ne peuvent manquer de passer devant ce tas de bois noirci, ce bûcher à présent apaisé où il ne reste que les spectres hurlant des condamnés. Le coup d’éclat, le triomphe de l’inquisition nouvelle née. Des pyromanes endigués reconvertis en brûleurs de sorcières, certains d’être les représentants de la loi divine, les enfants de Dieu envoyés pour rayer le mal. Ils ont cet air agaçant des fanatiques, des parasites qui ne cherchent qu’à pénétrer le moindre recoin de la vie privée des honnêtes gens. Samuel les a trouvés insupportables au début ; à présent il se joue d’eux. Les Drake n’ont plus rien de suspect, eux aussi ont été victimes de ce que l’inquisition croit être de la sorcellerie. Ils ont payé leur tribu. Et puis ils sont généralement appréciés des autres colons, malgré leur statut privilégié ils n’hésitent pas à prendre part aux projets communs, à se montrer généreux, à respecter autrui dans les valeurs les plus pures du puritanisme. En aucune façon ils ne pourraient être liés au Malin. Si seulement ils savaient.


Une silhouette couronnée de boucles blondes passe en courant devant Samuel, dans un grand éclat de rire enfantin, poursuivie de près par un garçon un peu plus grand. Aussitôt, il attrape la petite fille dans ses bras et la soulève dans les airs : « Le grand méchant loup va dévorer sa petite Lili toute crue ! » La fillette bat des pieds et des mains avec un cri aigu qui se transforme en rire quand son père, à la place de la manger toute crue, lui couvre le front de baisers. Lili. Sarah, en vérité, mais à la maison, tout le monde la surnomme Lili. Au final, seuls les parents savent qu’il s’agit du diminutif de Lilith. C’est bien plus original que tous ces prénoms bibliques auxquels il faut se plier pour ne pas paraître anormal. Quand lui était petit, sa mère, justement, préférait l’appeler Samaël dans l’intimité. Samuel, on aurait dit que ça lui écorchait la langue. Samaël, démon des airs et « venin de Dieu », c’était plus plaisant pour la matriarche que le « don de Dieu », malgré toute l’ironie sarcastique dont elle savait faire preuve. Il repose sa fille à terre, qui alors ne veut plus le lâcher. Le Drake se souvient encore du jour où cette petite chose à l’apparence angélique venait tout juste de naître, les gratifiant, Victoria et lui, du plus beau des cadeaux, de la plus grande des victoires : celle d’avoir engendré une héritière. Sarah était devenue son trésor, sa fierté, sa fille pourrie gâtée, à qui il laissait passer plus de choses qu’à son ainé, tandis que Victoria se montrait plus sévère pour le moment. Intriguant comme les attentes d’un père et d’une mère ne sont pas les mêmes. Mais quant à savoir lequel des deux se révèlerait être le plus féroce si jamais on osait lever un doigt sur leur précieuse descendante… dans un cas comme dans l’autre, cela déclencherait à coup sûr les pires plaies de l’enfer.


Samuel repose son grimoire sur son bureau éclairé d’un unique point de lumière, un air bougon plaqué sur le visage. Le silence qui règne dans la pièce est étouffant, insupportable, il s’étend comme une un voile d’apparence rassurante mais finit par le serrer, l’écraser. Il rappelle indubitablement que ce silence va être dorénavant permanent et il y a alors cette vision ultime qui vient s’évoquer à son regard vide. Ce corps étendu sans vie comme dernier souvenir, un cadeau empoisonné. Victoria qui gisait là, à ses pieds, le souvenir identique à la réalité d’il y a quelques semaines, dans le moindre détail. Mais la stupéfaction, le désarroi, la peine ont cédé face à la rage qui bouille désormais dans ses veines, qui dévore son cœur et ses boyaux, qui empoisonne son esprit. Ses doigts se serrent sur les accoudoirs de son fauteuil, ses jointures revêtent la pâleur des morts tandis que le vieux dragon imagine ses griffes qui se referment autour du cou du responsable. Il n’y aurait pu avoir pire offense que celle de Duncan Belkhan. Rien que sa pensée fait se tordre de dégoût et de haine les lèvres du Drake outragé. Son courroux pourchasserait le maudit sans relâche pour lui faire connaître un sort pire que ce que la branche secondaire des Belkhan connaissait déjà, au point où les dix plaies d’Egypte se feraient passer pour des enfants de chœur. Oser s’en prendre aux Drake… ! Samuel referme brusquement le contenant de ses noirs sortilèges d’un geste rageur. La perte brutale de Victoria l’a rendu silencieux, le regard mauvais, l’esprit ruminant les mêmes pensées sombres. La colère à fleur de peau. Une sensation brûlante traversant sa narine l’arrache à sa vision d’horreur. Un liquide chaud et poisseux caresse sa peau, chatouille sa lèvre supérieure. Le Drake y porte ses doigts, aussitôt ils se colorent de sang. Noir. Il fronce les sourcils, serre les mâchoires, oscillant entre agacement et hébétement. Sans doutes n’est-ce qu’une fatigue passagère. Un symptôme de son énervement. Mais au fond, l’incertitude le tiraille : le pouvoir a toujours un prix. Toujours.


► DERRIERE L'ÉCRAN
Sophia

22 ans

Grâce à notre chère fondatrice

Non, ça ira. huhu

Bisous de chatons démoniaques sur vous.

Voir le profil de l'utilisateur
le 11.04.17 22:49

_________________
avatar
Bienvenue !

Malleus m'a parlé de toi et de Sarah, eheh. Vraiment contente que tu aies jeté ton dévolu sur un Drake ! Hâte de voir ce que tu vas faire de cet envoyé du Diable êê

N'hésite pas si tu as des questions, et bon courage pour rédiger ta fiche !

(et n'oublie pas d'aller signer le règlement !)
Voir le profil de l'utilisateur
le 11.04.17 22:58
Merci ! J'espère que le résultat vous plaira angry

(oh, merci de me l'avoir rappelé, j'y cours !)
Voir le profil de l'utilisateur
le 11.04.17 23:04
avatar
Invité
Invité
Owiii un Drake *w*
J'ai hâte de voir ce que tu vas faire avec ce personnage !

Bienvenue & bonne chance pour ta fiche alors huhu
le 11.04.17 23:55

_________________
avatar
Le marteau des sorcières
TOI ! Bienvenue officiellement mon cher 8D
Samuel Drake, si c'est pas ma un choix magnifique que tu as fait là ? Et Gary Oldman en avatar, que du bonheur! J'ai bien hâte de voir ce que tu nous réserve pour ce personnage sombre de la puissante lignée de Drake! Bon courage pour ta fiche qu'il me tarde de lire lovely
Voir le profil de l'utilisateur
le 12.04.17 0:30

_________________
avatar
LA MAIN DE DIEU
Garyyy omg Trop de classe cet homme là ! moustache2
Bienvenue, bon courage pour écrire ta fiche et bon jeu parmi nous mexico
Voir le profil de l'utilisateur
le 12.04.17 9:37

_________________
avatar
HOLÀ SAMOUEL slt slt

UN DRAKE. WOOSH.
J'ai TELLEMENT HÂTE de voir ta fiche finie :D ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
le 12.04.17 12:06
avatar
Invité
Invité
Bienvenue et bon courage pour le reste love4
le 12.04.17 15:07
Bienvenue sur le forum :D
Voir le profil de l'utilisateur
le 12.04.17 20:16
Merci à tous pour votre formidable accueil, chers amis de Warwick Bay huhu coeur
J'espère que mon interprétation du personnage sera à la hauteur de vos espérances **
Voir le profil de l'utilisateur
le 13.04.17 15:52

_________________
avatar
Le marteau des sorcières

félicitation tu es validé!

Officiellement bienvenue Samuel! What a Face
Que dire de cette fiche si ce n'est qu'elle fut un véritable régale ? Moi qui avait peur que samuel, si joué, ne soit qu'un personnage de second plan effacé face à sa famille... Je suis comblé de voir qu'il n'en est rien! Puissant mais aussi extrêmement humain, son passé m'a touché. J'ai adoré te lire et c'est avec la plus grande joie que je te valide! Je te remercie d'avoir donné vie à ce personnage qui je l'espère, saura grandir encore plus avec les évènements à venir! Bonn jeu à toi! love2

Maintenant que tu es validé, nous t'encourageons à te rendre sur les liens suivant pour effectuer mes premiers pas sur le forum et commencer à rp! En cas de besoin, le staff reste à ta disposition! ♥️

Demande de rang
Demande de liens
Demande de RP
Voir le profil de l'utilisateur
le 13.04.17 17:00
Bienvenu Samuel :D
Je sens que je vais adorer vous détester toi et ta fille skull
Voir le profil de l'utilisateur
le 14.04.17 11:33
avatar
Invité
Invité
Superbe, ça va chier au village entre les Drake et les Belkhan dorénavant, m'en voilà fort réjouie huhu Et puis raaah qu'est-ce qu'il a l'air choueeeette je vais aller joyeusement te quémander du rp je le sens ~
le 18.04.17 15:04

[Page 1 sur 1]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum