Wakiza Nashoba

[Page 1 sur 1]

avatar
Invité
Invité

Nashoba Wakiza

Le chasseur de Blancs

30

Masculin

Indien

veuf


► COMPÉTENCES
• Rituels
0

• Métamorphose
0

• Armes blanches
2

• Armes à distance
3

• Corps à corps
2

• Don 1
Don 1

0

• Don 2
Don 2

0

• Don 3
Don 3

0

• Don 4
Don 4

0

• Don 5
Don 5

0

• Charisme
0

• Éloquence
0

• Négociation
0

• Office
0

• Perception
0

• Discrétion
2

• Résistance mentale
1

• Résistance physique
1

• Résistance spirituelle
0

• Chance
0


► PERSONNAGE
• La vie dans la tribu?
Wakiza est natif de la tribu Kanienkehaka. C'est un véritable Mohawk. Il y a toujours vécu et y est aussi viscéralement que sentimentalement attaché


• Avez-vous bonne réputation ?
Wakiza est  considéré comme le meilleur chasseur et l'un des meilleurs guerriers de la tribu. On le respect et on l'admire pour cela. Mais il est également considéré comme un membre "extrémiste" et parfois trop intolérant envers les colons. Nombreuses sont les femmes seules qui aimeraient que Wakiza accepte de sortir de son deuil conjugale tant sa position sociale autant que sa fière allure masculine  attisent leurs tendres convoitises.


• Et la santé, tout va bien ?
Wakiza est un homme solide et vif en pleine force de l'âge.  Les maladies ne semblent pas l'atteindre et son énergie  naturelle lui confère une solidité remarquable.  il n'y a bien que quelques blessures reçues en chasse où à la guerre qui requièrent les compétences des soigneuses de son peuple


• Et question religion ?
Wakiza exècre tout ce qui vient des Blancs, particulièrement leur religion et par conséquent ceux qui en sont prosélytes. La seul spiritualité qui ait de la valeur aux yeux de cet amérindien, c'est le chamanisme animiste que pratiquent les siens. Wakiza bien que n'étant pas un "religieux de son culte" possède néanmoins une  profonde et sincère spiritualité ainsi qu'un respect des coutumes religieuses de son peuple. pour lui Chaque "chose" naturelle qu'elle soit animée ou inerte est une émanation de la puissance de la nature et de son Père suprême, le Grand Esprit. "Wakinyan-tanka" s'adjoigne a ces entités majeures, une myriade d'entité  puissantes assimilable a des divinités subalternes plus ou moins dédiés aux divers aspects de la vie quotidienne des Mohawks


• Votre rôle ?
Wakiza est comme tout homme valide de son clan, un guerrier. Et non des moindres puisqu'il prends souvent la tête de petits groupe de combattants qu'il mène contre l'envahisseur blanc. Mais il est plus encore reconnu comme chasseur car c'est a n'en point douter le plus habile et efficace d'entre tous dans ce rôle. C'est d'ailleurs une charge sociale qu'il accomplit avec beaucoup de fierté car participer activement à la survie des membres de sa tribu est un privilège que chaque homme digne de ce nom  sait apprécier à sa juste valeur.


• Quel est son avis sur les gitans, les citoyens et les indépendants ?
[list]
[*]Les gitans: Puisqu'il lui semble que ces "blancs" là possèdent a peu de choses prés les même moeurs vestimentaires et religieuses que les citoyens de Warwick, Wakiza les assimile plus ou moins à de simples colons bien qu'il reconnaisse qu'ils ne vivent pas de la même manière et qu'ils vivent en marge du reste des Blancs. Pour le moment les rencontre avec ce groupe ethnique ne furent que visuelles et lointaines Mais la curiosité de Wakiza pour savoir enfin dans quelle catégorie "d'envahisseurs" il doit les ranger le poussera sans nul doute a  aller à leur rencontre un jour ou l'autre.
[*]Les citoyens: ce ne sont que des parasites vecteurs de haine et de morts pour Wakiza. il ne les aime pas le moins du monde.  S'il envoit un ou une éseulé dans les terres sauvages, il n'aura aucune pitié ni compassion pour cette personne.
Il la tuera et la scalpera sans crier gare! les rencontre ont donc été nombreuses et lui permirent d'aggrandir sa collection de scalpes de Blancs.

[*]Les indépendants: S'ils sont blancs Wakiza les considèrent comme tels. S'ils sont trappeurs c'est encore pire puisqu'ils s'en prennent directement au moyen de substance de la tribu et au domaine de prédilection de Wakiza. S'ils sont noirs (et donc issus de l'esclavage)
Wakiza  a tendance a se méfier naturellement d'eux sans pour autant les condamner de but-en-blanc. Il accorde a ce "sous-groupe" une certaine tolérance puisque sachant que la majorité d'entre elle est composée d'anciens esclaves  ayant une rancune affirmée ou une haine sourde envers les Blancs, il partage avec eux cette aversion pour  les visages pâles.


• Se sent-il concerné par la guerre entre les français et les anglais ?
Ho que oui il est prêt à prendre le sentier de la guerre. Mais ne vous attendez pas à le voir se battre pour l’un de ces deux camps de démons blancs ! Français, Anglais, Hollandais … tous ces hommes-Blancs ne sont que des envahisseurs perfides, des manipulateurs, des menteurs, des voleurs, des violeurs, des assassins … et quant à cette guerre qui les oppose et qu’ils imposent aux populations indigènes, il souhaite qu’ils y périssent tous jusqu’au dernier, civils et militaires confondus !. S’il devait en rester d’ailleurs quelques uns debout après « la bataille », il se ferait un plaisir de venir les achever pour que ses terres ancestrales retrouvent la paix et la félicité d’Antan …


► MAGIE
• Quel est son avis sur les arts occultes ?
Nous autres Iroquois ne pratiquons pas « la sorcellerie des blancs » Car elle ne respecte pas la puissance et la bonté de notre Mère Nourricière tout autant qu’elle tourmente les âmes des vivants comme celles des morts. Vos cultes ne sont que perversions et destructions! Notre spiritualité est bien plus pacifiste et respectueuse. Bien que je ne sois pas chaman, je loue et je prie quotidiennement les esprits protecteurs ainsi que je les révère en leur faisant des offrandes. Ma spiritualité est profonde, intime et sincère. Mais ma jeune sœur Chumani est bien plus sensible que moi aux influences du monde des esprits et est également bercée dans l’art de soigner les blessures des corps et des âmes. Mais ma plus grande « magie » c'est de faire disparaître l’étincelle de vie des Blancs en un seul coup de tomahawk !!


• Est-il un skinwalker ?
Depuis qu'il a apprit que la femme qu'il aimait secrètement était la fille d'un Skinwalker, Wakiza perçoit ce "groupe" si particulier avec une estime nouvelle.  Quand il ne les connaissait qu'aux travers des histoires que l'on racontait sur eux autour du feu dans sa tribu, il les trouvait aussi héroïques que parfois effrayants. Désormais il  leur voue une admiration respectueuse et profonde. Quand à un jour en faire partie, il n'y a pas encore songé mais si cela arrivait il porterait ce rôle avec une fierté non dissimulée... à voir donc ...


• Fait-il partie D''un coven ?
non mais sa demi-soeur , apprentie chamane et guérisseuse est elle-même descendante d'une mystique reconnue et adulée en son temps.


► STORYLINE

Une enfance d'insouciance :
C'est lorsque la lune de la grande fonte printanière atteignit sa plénitude la plus ronde que "Grive-joyeuse" mit au monde son premier eksaʼa(1). Son père, "Arbre-tonnerre" un grand guerrier et un chasseur émérite interpréta ce matin  là que le hurlement du loup qu'il entendit aux premières lueurs de l'aube à l'orée du bois qui bordait la prairie où la tribu s'était installée, comme un signe-parole du Grand Esprit et décida que pour ses premières années et jusqu'à ce qu'il devienne un homme à part entière, son fils serait nommé "Loup matinal"

Bien que déjà à cette époque l'existence des colons occidentaux et leur présence sur les territoires Mohawks aient été déjà et regrettablement choses admises, les côtoyer restait épisodique et le peuple iroquois bénéficiait encore d'une terre libre des entraves d'accaparement territoriales que les français, les hollandais, les anglais et les blancs en général n'allaient pas tarder à imposer aux aborigènes des rives du lac Erié.

Ainsi le fils d'Arbre-tonnerre grandit-il sur une terre aussi pure et sauvage que celle qu'avait connu des générations d'aïeux avant lui. Comme tous les petits iroquois de la tribu, il apprit  l'art de la chasse, du pistage et de la reconnaissance des empruntes du gibier, des animaux totems et même de celles de ceux qui marchent debout .. qu'ils soient pieds nus et chaussés de mocassins comme ses semblables ou portant des bottes de trappeurs ou des chaussures occidentales comme les colons en avaient.

très tôt l'enfant  fut mis a contribution  pour l'entraide au sein de sa tribu. Les divers corvées de cueillette, de récolte de bois, de tannage de peau ou plus simplement  de soutient au tâches quotidiennes remplissaient utilement ses journées quand il ne les passait pas à flâner dans l'environnante nature grandiose. Mais comme tous les enfants de son âge "Loup-matinal" aimait également se divertir en s'adonnant au jeux traditionnels de son peuple. des jeux tels que Ni-aung'-pi-kai (2)

ces jeux éducatifs nécessaires à l'épanouissement des capacités intellectuelles et cognitives des enfants autant qu'au renforcement du tissus social s'étendaient même d'une tribu à l'autre lors des Ko Wee ta Sqeek (3)

C'est d'ailleurs pendant l'une de ces rencontres inter-communautaires que le jeune Loup-matinal rencontra pour la première fois celle qui deviendrait quelques années plus tard sa compagne et la mère de son enfant.

Une perte tragique:
Mais alors qu'il venait de célébrer ses neuf printemps en cette année 1669 et que la présence  progressivement plus inquiétante des blancs se faisait ressentir dans les régions environnants les terres de sa tribu, un drame funeste frappa l'harmonie de cette dernière sous la forme d'un crime odieux qui envenima les rapports déjà difficiles entre les iroquois et la communauté colonisatrice.

Alors qu'elles étaient parties ramasser du bois dans la forêt, la mère et la tante du jeune "Loup-matinal" firent une mauvaise rencontre que le chaman de la tribu révéla comme étant un meurtre perpétré par quatres hommes-blancs. Les deux femmes, si belles et si aimées des leurs avaient été capturées, ligotées comme des bêtes sauvages puis violées avant d'être pendues par les pieds à une branche basse d'un frênes et égorgées jusqu'à en être exsangues.

Le plus terrifiant en plus du caractère monstrueux d'une telle exécution était qu'il n'y avait pas la moindre trace de sang sur les lieux du crime... à croire que les meurtriers avaient consciencieusement vidé et récupérer le fluide vitale des deux femmes comme s'ils avaient saigné à blanc des biches. L’indignation au sein de la tribu était totale.

Le Chaman affirma que ceux qui avaient fait cela n'étaient pas que trappeurs blancs ... ils portaient en eux la marque du Mal, de la Mort, du Démon et qu'il y avait de la sorcellerie noire derrière tout ceci ...

Plusieurs guerriers de la tribu clamèrent de rage qu'il fallait rendre justice et obtenir vengeance pour la mort de ces deux innocentes rones (4) en frappant la plus proche des colonies aussi vite et puissamment que la foudre s’abattait sur la prairie ... Arbre-Tonnerre lui, effondré par la perte de son épouse et de sa soeur restait prostré  dans un mutisme atterré.

Malgré les tentatives du chaman pour calmer l'ardeur des intentions de représailles des fougueux guerriers de sa tribu, si un véritable massacre fut évité ce jour là c'est grâce au calme douloureux d'Arbre-Tonnerre qui gronda que c'était a lui que revenait la decision de mener ou pas cette expédition punitive. Et comme c'était un sage de paix, il refusa de s'en prendre à des colons sans avoir de preuves avérées de leurs culpabilités.

Cette attitude fut récusée par un petit nombre d'hommes dans la tribu. Mais ce choix lui appartenant en vérité, il s'y conformèrent néanmoins. Mais  ce que ne comprit pas le père ce jour-là, c'est que, du haut de ses  neuf ans, son fils lui aussi lui porta rancune pour la faiblesse de ce choix. Il vécu comme un désaveu et une lâcheté de pas avoir vengé le meurtre de sa mère. C'est une blessure profonde qui mit longtemps a se refermer et qui aujourd'hui encore reste particulièrement sensible puisque Arbre-Tonnerre n'aura plus jamais le même respect de la part de son fils ...

La vie dut reprendre ses droits:

Un peu plus d'un ans après la mort de sa première compagne,le Père du jeune chasseur prit une nouvelle femme que Loup-matinal finit par accepter comme une "belle-mère" légitime tant celle-ci était douce et prévenante envers lui en plus d'être une oreille a l'écoute des souffrances affectives dont le jeune garçon souffrait depuis la mort de sa mère.  

Son père lui, intensifia ses enseignements de chasse et mit un point d'honneur a transmettre à son fils tout ce qu'il devait savoir et maîtriser pour devenir un membre actif et utile à sa tribu autant qu'à sa famille. d'autant plus quand celle-ci comptait une bouche de plus a nourrir puisque depuis cet été, sa belle-mère " Pluie-d'été" avait donné naissance à une petite fille que l'on avait baptisé "Petite-lumière" car elle jouait avec les points lumineux perçant au travers de la toile du teepee où elle était née.

Mais tandis que deux années plus tard, il approchait  tout juste alors de l'âge où les jeunes garçons peuvent espérer accomplir leur rite de passage pour devenir enfin des hommes,  
"Loup-matinal" faisait déjà montre d'une volonté farouche d'être un guerrier à part entière.ce qui faisait encore beaucoup rire ses aînés ... le jeunot lui ne se laissait pas pour autant démonter ou démotiver et continuait à s'exercer au lancé de hache, au maniement du "brise-crâne", de la lance, de l'archerie attelé, au combat rapproché avec les jeunes guerriers de l'année qui s'amusaient à lui infliger de cuisantes corrections qui ne firent qu'endurcir le gamin...

Un arc autant qu'un tomahawk:
Son père ne pouvait aller contre cet empressement de son fils 0 devenir un guerrier émérite et un fière défenseur de la tribu bien qu'il eut préféré qu'il se contenta d'exceller dans l'art de la chasse. ce qui à ses yeux était bien plus  constructif et pacifié.

Mais la fatalité n'arrangea rien à l'assombrissement du caractère du jeune homme quand la mère de Chumani "Chouette-curieuse" trouva la mort alors que sa fille devait avoir environ quatre ou cinq ans.

Ce tragique épisode renforça encore la ténébreuse antipathie que le jeune chasseur et futur guerrier  sentait grandir en lui à l'encontre des colons vivants aux proches de leurs territoires.

Vint enfin le temps où le jeune loup-matinal" devint un homme a part entière aux yeux de sa tribu. Et aux regards du tempérament amère et belliqueux qu'il affirmait chaque années un peu plus contre les blancs depuis qu'il avait perdu deux mères ... chacun s'accorda à dire que le jeune "loup-matinal" était devenu un guerrier déterminé qui allait aux devants des confrontation aux mépris du danger ...  et du bon sens parfois.

"Wakiza" le guerrier intrépide venait de rejoindre les rangs des combattants de la tribu.

Pas peu fière de ce gratifiant baptême de majorité, Wakiza  se conforta dans cette nouvelle identité et se montra particulièrement méfiant et menaçant envers les trappeurs blancs qui eurent le malheur de venir chasser ou simplement traîner sur les terres qui appartenaient à son peuple, à sa tribu.  

une sombre concurrence :

Ainsi  une farouche opposition naquit entre Wakiza et ces blancs qui venaient "piller le gibier de leur terres en tuant plus qu'ils ne pouvait manger". Les iroquois eux qui n'y prélevaient que ce dont ils avaient essentiellement besoin trouvaient que le commerce  invasif et gourmand que faisaient les blancs fut un abus irrespectueux et dangereusement dévastateur de la faune qui avait tant de valeur à leur yeux de natifs.

Il y avait  d'ailleurs un jeune trappeur qui concentrait  particulièrement l'inimitié accusatrice de Wakiza. C'était un homme issue du métissage violent entre une femme indienne d'une tribu iroquoise voisine et d'un blanc des plus détestables aux yeux de Wakiza. Ce mulâtre se nommait "Iram Bradley" mais honteux du désaveu de cette ascendance illégitime, il s'était surnommé "Savage". Un Pieds de nez maladroit et insultant que Wakiza considéra comme un énième affront à son peuple. Cet trappeur rejeté de toute part chassait sans gène sur les même territoires que le mohawk pour faire du commerce de peaux aux profits de tractations vénales et commerciales qui le révoltaient particulièrement. Ainsi Les tensions entre Wakiza et son voisinage n'allaient qu'en s'envenimant. Mais le pire restait encore à venir

La haine et la vengeance pour dernier refuge:


Bien que Wakiza ressentait une antipathie et une méfiance sincères envers les blancs qu'ils soient trappeurs, militaires ou simples colons, il parvenait néanmoins à vivre dans une paix relative avec lui-même et l'idée que ces " encombrants voisins" dussent eux aussi subsister dans  région où sont peuple vivait depuis de nombreuses générations. Et puis regarder d'un œil sceptique et soupçonneux ces riverains aux visages pâles et leurs "esclaves" à peau noire ne lui enlevait pas la vie tribale et de famille qu'il avait  au sein du campement Mohawk. Car il faut bien préciser que Wakiza avait une famille, une vrai petite famille lui composée d'une femme "Prairie-sous-la-Lune" qu'il aimait éperdument depuis la première fois où il la rencontra et deux enfant ... un garçon de  deux printemps "Vent-des-buses" et une fille "Rivière-haute"qui en comptait déjà cinq.

Il faut bien avouer que ces trois vies étaient un fragile havre de paix et d'endiguement de la fougue colérique de Wakiza envers ces blancs invasifs et destructeurs.

Il ne restera donc plus guère que la sagesse mystique de sa jeune soeur, Chumani pour lui intimer la paix et la raison une fois que la terrible guerre ouverte qui éclata entre les Anglais et les Français balaya leur village alors que les Mohaks avaient résolument choisi la neutralité pour ne pas se mettre en porte-a faux avec l'une des deux factions. Mais la cruauté du destin en voulut autrement et bien que la tribu de Wakiza tenta de s'écarter de la zone de conflit,  sa famille et de nombreuses autres périrent dans les flammes ou sous les coup de fusils. Son père lui aussi succomba à ses blessures quelques jours après le drame qui frappa son village, finissant d'exacerber la haine et rancune inextinguible que Wakiza éprouverait désormais pour tous les Blancs. Son esprit termina donc de se caparaçonner dans une rancune vengeresse que seul sa soeur parvenait encore à pénétrer. Pour l'homme, anéanti par le chagrin, il n'existait aucun blancs qui soit digne de respect, de confiance ou de considération autre que celle d'être massacré sans la moindre pitié.

Les tensions communautaires qui flottent encore suite à ce terrible épisode sont un terreau que Wakiza ne manque pas de cultiver auprès des autres guerriers de sa tribu à chaque fois qu'il lui en est donné l'occasion. Son but étant bien évidemment de mener des actions punitives et destructrices contre ceux qu'il nomme les "démons-blancs"

Wakiza vengera un jour "Grive-Joyeuse", "Chouette-curieuse", "Arbre-Tonnerre", "Prairie-sous-la-Lune", "Vent-des-Buses", "Rivière-haute" et rendra aux siens les terres de ses ancêtres que ces maudits blancs leur ont volé dans le sang et la perfidie !


Lexique Mohawk:
(1) eksaʼa: enfant

(2)Ni-aung'-pi-kai: équivalent du jeux "le roi du silence" où celui qui est au centre avec les yeux bandés doit pointer du doigt la direction du bruit que fait un joueur s'approchant pour lui subtiliser  l'un des morceaux de bois l'environnant.

(3) Ko Wee ta Sqeek : sorte de rencontre ludique inter-communautaire où étaient pratiqués des jeux et des échanges sociaux et commerciaux renforçant les liens entres les tribus voisines ...

(4) Rone: épouse/femme



 


► DERRIERE L'ÉCRAN
Wakiki

largement plus de 18 ans

via un top site

non merci

« Katatis Onen se !! » (= j’ai fini de parler)

le 24.03.17 11:04

_________________
avatar
omg omg omg
Bienvenue parmi nous, nouvelle tête ! UN NOUVEAU MEMBRE WOOH
En plus tu as pris un predéf. EN PLUS UN INDIEN. Mon Amour pour toi est très très grand désormais.

Bon courage pour la rédaction de ton histoire, de ce que j'ai lu pour l'instant ça me plaît beaucoup ♥️♥️♥️
Voir le profil de l'utilisateur
le 24.03.17 12:59
Oh quel super choix de personnage !
Le premier indien du forum :D

Bienvenue à toi :D

Et bonne rédaction pour ta fiche ^^
Voir le profil de l'utilisateur
le 24.03.17 13:26

_________________
avatar
Bienvenue, fier guerrier Mohawk !

Ouiii ! Wakiza ! love1 Notre premier membre de la tribu indienne, qui plus est.
C'est un joli début de fiche que voilà. Le côté fier et impulsif du guerrier transparaît déjà. J'ai hâte de voir la suite !

N'hésite pas à contacter Malleus ou moi pour toute question.

Voir le profil de l'utilisateur
le 24.03.17 14:23
avatar
Invité
Invité
Ah'ho!

Merci à vous trois pour ce charmante accueil :)

Oui quand j'ai vu ce jeune Forum et son contexte j'ai été très enthousiaste et quand j'ai vu que vous aviez des amérindiens et un PV "Wakiza" aussi révolté que fière, j'ai été conquis !

j'ai hâte de vous rejoindre. love1
le 25.03.17 11:03

_________________
avatar
Le marteau des sorcières
Holà Wakiza!
Officiellement bienvenue parmi nous cher ami :3
En voilà une fiche très intéressante et très agréable à lire! Toi, tu sais déjà comment me combler de bonheur, déjà que j'étais ravie de voir un des prédéfinis du forum enfin jouer... horny
En ce qui corne les infos du personnage dans le premiers cadre, le concept est le même que sur les suivant, la réponse est censé remplacer pour éviter d'avoir à chevaucher (hésite pas à regarder les fiches des autres si tu as besoin d'un aperçu!). Sur ce, ta fiche est-elle terminée ? love1
Voir le profil de l'utilisateur
le 26.03.17 10:44
avatar
Invité
Invité
Hello Ma-Ma !!

Merci pour ton accueil :) ça fait chaud au coeur  hug1

*Vient de corriger la mise en page de sa "zone informative"* Ah oui en effet c'est bien plus joli ainsi ^^ merci!

Et pour la fiche, non elle n'est pas encore terminée. j'en suis en gros à la moitié de sa biographie ... je termine sous peu mais je dois encore m’imprégner du background et des divers faits qui ont marqué la chronologie du contexte pour finir de la rédiger. Ce qui ne devrait pas trop tarder. (j'ai bien envie de participer à l'event encours  scream )

Je vous préviens dés que c'est bon pour le passage "rituel" ^^
le 26.03.17 21:10

_________________
avatar
Le marteau des sorcières
Wakiza hug2
J'ai adoré ton début de fiche en tout cas, je trouve que tu as tellement bien saisit l'essence du prédéfini! j'ai tellement hâte de pouvoir suivre la suite et ce sera avec plaisir qu'on t’accueillera dans l'event en cours, ça va rajouter un peu de piquant héhé
Bon courage pour la fin de ta fiche, préviens nous quand ce sera okay pour la validation **
Voir le profil de l'utilisateur
le 27.03.17 0:51
avatar
Invité
Invité
Je suis prêêêêêêt !!!! * sort sa plus belle parure et se fait des peintures de guerre*
le 27.03.17 17:50

_________________
avatar
Le marteau des sorcières

   
félicitation tu es validé!

   
Officiellement bienvenue Wakiza!
Déjà, à voir le plaisir de voir un nouveau membre c'est super, le voir jouer un prédéfinis:omg : c'est génial, voir que le prédef c'est Wakiza, moi ça me rend folle de joie et de bonheur! Et que dire de cette fiche ? Tu as parfaitement cerné le personnage tout y mettant du tien, ta plume est légère, agréable à lire et l'on sent parfaitement une bonne maîtrise du sujet des Mohawk (j'aime ce petit lexique!). Bref, une fiche efficace comme l'on aimerait en voir plus souvent, un personnage attrayant qui arrive au bon moment et qu'il me tarde de voir évoluer! Je te souhaite une fois encore le bienvenu parmi nous Wakiza, en espérant que tu te plairas sur ces terres désolées mais Ô combien animées!

   
Maintenant que tu es validé, nous t'encourageons à te rendre sur les liens suivant pour effectuer mes premiers pas sur le forum et commencer à rp! En cas de besoin, le staff reste à ta disposition! ♥

   ■ Demande de rang
   ■ Demande de liens
   ■ Demande de RP
   
Voir le profil de l'utilisateur
le 27.03.17 17:54
avatar
Invité
Invité
** merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!
le 27.03.17 18:20
avatar
Invité
Invité
Héhé bienvenue parmis nous !! Le choix du personage est intéressant en tout cas :héhé2:
le 29.03.17 17:52
avatar
Invité
Invité
Merci Embry :3
le 29.03.17 17:54
avatar
Invité
Invité
J'ai totalement oublié de te souhaiter la bienvenue, donc me voici, sautillant dans l'amour et la joie et jetant plein de fleurs sur ton superbe personnage indien qui plus est aaaaah ♥ J’ESPÈRE QUE TU AURAS DU FUN PARMI NOUS
le 02.04.17 15:39
Contenu sponsorisé

[Page 1 sur 1]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum